Aéronautique : le plan Ader, pour soutenir la supply chain d'Occitanie, se dévoile

 |   |  1264  mots
La Région Occitanie va présenter, vendredi 3 juillet, son plan de soutien à la supply chain aéronautique régionale.
La Région Occitanie va présenter, vendredi 3 juillet, son plan de soutien à la supply chain aéronautique régionale. (Crédits : Rémi Benoit)
Très critique à l'égard du contenu du plan de soutien national à la filière aéronautique de 15 milliards d'euros, la Région Occitanie et sa présidente Carole Delga vont dévoiler leur plan de soutien à la supply chain régionale qui contient 100 000 emplois. D'un montant de 100 millions d'euros, ce "Plan Ader exceptionnel" contiendra des mesures d'accompagnement vers la diversification, l'innovation et la préservation des compétences. Les précisions selon nos informations.

Plus de 200 emplois à Sogeclair... Quelques centaines de postes menacées à Daher, tout comme à Derichebourg Aeronautics, sans parler des confidences en off de dirigeants du secteur qui se préparent à des mesures similaires... Et pour clôturer la liste, l'avionneur européen Airbus vient d'annoncer la suppression de 5 000 emplois en France dans sa division avions d'ici l'été 2021.

Lire aussi : Le Covid-19 va-t-il faire payer à Toulouse sa dépendance à la filière aéronautique ? Enquête.

Une sentence inéluctable pour le maire réélu de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, qui rappelle "le soutien total de la collectivité au monde aéronautique" et qui a demandé une entrevue avec Guillaume Faury, le directeur général d'Airbus. Du côté de Carole Delga qui, au contraire de l'édile toulousain, a pu s'entretenir par téléphone dès mardi avec le dirigeant français d'Airbus, elle fait savoir que sa vigilance "se portera essentiellement sur l'accompagnement social dont bénéficieront les salariés touchés par les suppressions de postes au sein du groupe mais aussi le respect du dialogue social".

La présidente socialiste du Conseil régional d'Occitanie est la seule élue locale, sans exception, a avoir critiqué le contenu, et non l'initiative, du plan de soutien gouvernemental à la filière aéronautique de 15 milliards d'euros.

"Je pense que le plan devra être étoffé. En effet, en dépit des apparences, ce plan n'est pas suffisamment dimensionné, financièrement et par rapport aux enjeux de la filière....

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2020 à 16:06 :
Le syntech numérique, c est la où sont toutes les compétences... Les airbusiens ils sont out, tout le monde le sait sauf pour le concours de cravate et de la fringue parisienne.
Le plan ader, c est bien pour ceux qui veulent se garder une loge, mais pour le business, on a besoin de volume, du gros volume d ingénierie, d études confiées à une joint venture des SSII Toulousaine, hambourgeoise et autres ainsi que des campagnes de retrofit pour les compagnons, il faut arrêter de faire du neuf...et je demande poliment d enlever les mapex de cesser la politique de l autruche, sinon ça va barder....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :