Aéronautique : la Région Occitanie prépare un "Plan Ader exceptionnel" pour soutenir la filière

 |   |  885  mots
Ce plan de soutien exceptionnel à la filière aéronautique sera dédié aux sous-traitants.
Ce plan de soutien exceptionnel à la filière aéronautique sera dédié aux sous-traitants. (Crédits : Rémi Benoit)
Face aux difficultés économiques rencontrées par la sous-traitance aéronautique, très présente sur le territoire occitan, la Région Occitanie vient d'annoncer son intention de mettre en place "un Plan Ader exceptionnel", sans pour autant dévoiler le montant de celui-ci. Déjà existant, ce dispositif a connu quatre versions par le passé dont le dernier en date était doté de 200 millions d'euros. Par ailleurs, Carole Delga appelle à un plan de soutien européen à la filière. Les précisions.

Face à la crise sanitaire, qui se transforme en crise économique, l'avionneur européen Airbus a annoncé (pour le moment) une réduction de ses cadences de production de 33% et la suspension voire la suppression d'investissements "non essentiels". Parmi eux, la transformation de la ligne de production de l'A380 à Toulouse en atelier d'A321 contre environ 250 millions d'euros.

Comme l'a démontré La Tribune dans une enquête, ces décisions du grand donneur d'ordre inquiètent toute la supply chain aéronautique, qui compte plus de 70 000 emplois rien que sur le territoire de Toulouse Métropole. Plusieurs sous-traitants de rang  1, 2 et 3 craignent ainsi de devoir couper dans leurs effectifs pour s'ajuster aux cadences des avionneurs du monde entier. Alors pour tenter de soutenir la filière qui a donné à Toulouse une renommée mondiale, la Région Occitanie vient d'annoncer son intention de mettre sur pied un "contrat de filière spécifique" pour surmonter cet épisode de Covid-19, tout comme pour les filières de la viticulture et du thermalisme qui bénéficieront d'un dispositif similaire.

Lire aussi : En difficulté avant la crise, Latécoère obtient un prêt garanti par l'État de 60M€

"Pour aider le tissu de la sous-traitance dans le secteur aéronautique, la Région Occitanie va mettre en place un Plan Ader exceptionnel. Il comprendra notamment un volet très important sur la formation, reprenant le dispositif 'Former plutôt que licencier', car nous voulons faire en sorte que ces compétences restent sur notre territoire. Ainsi, nous pourrons mobiliser des moyens très importants avec le Pole Emploi à ce sujet", a annoncé Carole Delga, la présidente du Conseil régional d'Occitanie, mercredi 29 avril.

En soit, ce dispositif de soutien à la sous-traitance aéronautique n'est pas nouveau. Par le passé, la filière a déjà bénéficié de quatre plans Ader pour accompagner les sous-traitants dans l'innovation et la montée en cadence. Le dernier en date, le plan Ader IV, doté de 200 millions d'euros, devait s'achever en 2021. Que va-t-il devenir ? Les fonds restants qui lui étaient destinés vont-ils être injectés dans ce nouveau plan ?

Lire aussi : Plan Ader IV : 200 millions d'euros pour les sous-traitants aéronautiques

Un montant encore à définir

Des questions encore sans réponse pour le moment. De plus, aucun budget total n'a encore été dévoilé. Mais si la présidente de la...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2020 à 11:45 :
Je suis à Toulouse dans une zone à fort passage d'avions (parfois chaque 2 min).
Combien j'apprécie le calme actuel.
On peut imaginer le fort impact négatif, catastrophique sur le climat et la pollution.
Il serait temps de réorienter le transport en aidant, en investissant massivement pour le transport ferroviaire (convertir les emplois du secteur Aéronautique au secteur Ferroviaire) et réserver le transport aérien pour les lignes très lointaines hors de France. Bref moins d'avions plus de trains.
Mais au nom du soi disant réalisme économique ma voix n'a pas de chance d'être entendue ......
Réponse de le 05/05/2020 à 8:25 :
Au non du soi disant réalisme économique je vois des nouveaux habitants s'installer à Toulouse chaque année et au nom du soi disant réalisme économique s'installer par exemple dans un quartier de la cartoucherie "chouette y'a le tramway" dans le futur très proche ou bien plaisance, cornebarieu, fonsorbes,daux "chouette c'est à côté d'Airbus" bref juste en dessous du couloir aérien qui vont en faire des gens comme vous certainement une fois installés venir pester contre le traffic aérien vouloir le beurre et l'argent du beurre basta !!
Car quand on est née et grandi à Toulouse on sait exactement où s'installer pour éviter cela.
Réponse de le 05/05/2020 à 8:25 :
Au non du soi disant réalisme économique je vois des nouveaux habitants s'installer à Toulouse chaque année et au nom du soi disant réalisme économique s'installer par exemple dans un quartier de la cartoucherie "chouette y'a le tramway" dans le futur très proche ou bien plaisance, cornebarieu, fonsorbes,daux "chouette c'est à côté d'Airbus" bref juste en dessous du couloir aérien qui vont en faire des gens comme vous certainement une fois installés venir pester contre le traffic aérien vouloir le beurre et l'argent du beurre basta !!
Car quand on est née et grandi à Toulouse on sait exactement où s'installer pour éviter cela.
a écrit le 30/04/2020 à 10:15 :
Le secteur économique aéronautique est une baudruche financière gigantesque car gonflé artificiellement par les décideurs politiques et privés, s'aventurer avec des caisses, fragiles, de région à chercher à sauver les dégâts dans un contexte d'inconnu total concernant l'avenir de la filière est scabreux.

Par chez nous nous avons une entreprise qui fabrique du papier qui il y a dix ans employait 1200 personnes, des actionnaires étrangers se sont rués dessus, faisant chantage à l'emploi sur chantage à l'emploi permettant de se goinfrer d'argent public alors que la fermeture du site a été annoncée et licenciements réguliers, par le patron polonais du moment, parlant à peine français c'est plus pratique pour tout casser.

Bref 400 personnes actuellement condamnées à être virées dans moins de 5 ans et la commune qui s'est gavée de cet argent, parce qu'il faut le dire cette entreprise a été très généreuse avec les élus locaux, vraiment très généreuse et ceux ci au lieu d'investir tout cet argent sur des emplois futurs pérennes ont préféré se le distribuer entre eux, et vas y que je te refais le vestiaire pour 200000 euros et vas y que je te construit un marché couvert que personne n'utilise pour 500000 et-c...

Combien le secteur aéronautique vous a apporté jusqu'à présent ? Qu’avez vous fait du pognon ? Quand le politicien manque de vision à long terme cela nous impose de nous questionner sur son honnêteté, réfléchissez bien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :