Ingénierie : le Toulousain Sogeclair va supprimer jusqu'à 245 postes en France

Frappée de plein fouet par la crise de l'aviation commerciale, la société d'ingénierie Sogeclair va enclencher un PSE qui pourrait toucher jusqu'à 245 emplois en France. Des suppressions de postes sont également à l'étude au niveau de ses filiales européennes.

2 mn

La branche aérospatiale de Sogeclair emploie 400 salariés à Toulouse.
La branche aérospatiale de Sogeclair emploie 400 salariés à Toulouse. (Crédits : Sogeclair)

Après Derichebourg, c'est au tour d'une nouvelle entreprise toulousaine de lancer un plan social. La société d'ingénierie Sogeclair, dont le siège social est implanté à Blagnac, a annoncé le 22 juin un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) "qui pourrait toucher jusqu'à 245 personnes en France".

Près de 400 salariés à Toulouse dans la branche aérospatiale

Le groupe Sogeclair (185 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2019) emploie près de 1 700 collaborateurs dans le monde. La société d'ingénierie intervient dans trois domaines d'activité : l'aérospatial (aviation commerciale et d'affaires, spatial), la simulation et les véhicules militaires.

Le PSE annoncé par la direction concerne plus spécifiquement Sogeclair Aerospace SAS, la branche aérospatiale en France. Elle regroupe 550 salariés dont près de 400 rien qu'à Toulouse. Le reste des effectifs est réparti sur les deux sites de Loire-Atlantique (Nantes et Saint-Nazaire), à Mérignac (Gironde), à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) et en région parisienne.

La filiale espagnole moins impactée que sa voisine allemande

Toutefois, Sogeclair précise que des suppressions de postes sont également envisagées en Europe.

"Des mesures d'adaptation des effectifs à la nouvelle réalité du marché sont à l'étude principalement pour les filiales allemande, britannique et espagnole et pourraient concerner jusqu'à environ 50% du total des effectifs touchés par les mesures prévues dans la filiale française".

L'impact sur chaque site n'est pas connu mais l'on sait que sa filière espagnole, davantage portée sur les activités militaires, est moins impactée par la crise que le site allemand, beaucoup plus engagé dans l'aviation commerciale.

Chômage partiel massif à Toulouse

Si Sogeclair est très durement touchée par la crise, c'est que l'aviation commerciale représente une part importante de son chiffre d'affaires, en particulier dans la région toulousaine.

"L'aviation commerciale représente 40% du chiffre d'affaire du groupe au niveau mondial mais à Toulouse c'est beaucoup plus. Compte tenu de l'exposition de notre région à ce segment, les sociétés d'ingénierie occitanes sont plus fortement pénalisées par la crise. Il faut savoir qu'avant mesure d'accompagnement de l'Etat, la baisse d'activité dans l'aviation commerciale se chiffre autour de 66 à 75%", expliquait à La Tribune début juin Philippe Robardey, président de Sogeclair et par ailleurs à la tête de la CCI de Toulouse.

Lire aussi : En Occitanie, l'ingénierie frappée de plein fouet par la crise aéronautique

Le chef d'entreprise ajoute qu'au plus fort de l'épidémie, le volume d'activité de Sogeclair au niveau mondial "est tombé à 39% avant de remonter à 60% en juin". Mais cette reprise ne concernait pas encore la Ville rose où les deux-tiers des effectifs étaient en chômage partiel au début du mois.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.