Troisième ligne de métro à Toulouse : le maire s'attend à un "décalage" dans la mise en service

En marge d'un déplacement sur le nouveau parc des expositions de Toulouse, le maire, Jean-Luc Moudenc, a déclaré s'attendre à "un décalage" dans la mise en service de la future troisième ligne de métro à Toulouse. Malgré ce retard attendu face à la crise sanitaire, le calendrier à court et moyen termes se dessine avec le choix du système roulant au mois d'octobre. Les précisions.

4 mn

La troisième de métro à Toulouse sera-t-elle en fonctionnement en 2026 ?
La troisième de métro à Toulouse sera-t-elle en fonctionnement en 2026 ?

Le nouveau parc des expositions de Toulouse, le MEETT, a connu un décalage de trois mois dans sa mise en service, en raison de la crise sanitaire. La sentence a été la même pour le futur téléphérique urbain de Toulouse, alors qu'il devait être inauguré en décembre 2020. "Tous les grands projets des collectivités locales vont connaître le même sort", estime Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse et président de la Métropole. Alors, en sera-t-il de même pour la future troisième ligne de métro de la Ville rose, attendue pour fin 2025 voire début 2026 ?

Lire aussi : Les travaux pour la 3ème ligne de métro reprennent à Toulouse

"Une fois les appels d'offres passés et les professionnels sélectionnés, ils seront les mieux à même d'évaluer le nouveau calendrier. Mais le décalage de la mise en service de la troisième ligne de métro de Toulouse, attendu par tout le monde, sera là. Il ne peut pas en être autrement", a déclaré l'élu en marge d'une visite inaugurale du MEETT, mardi 22 septembre.

Pour autant, début d'année 2026 est une échéance vague. Si jamais cette future infrastructure venait à entrer en fonction au cours du premier semestre de la même année, qui pourrait dire que le pari de Jean-Luc Moudenc est un échec ?

Quoi qu'il en soit, cette sortie ne devrait pas manquer de faire réagir, surtout du côté de l'opposition municipale et métropolitaine par l'intermédiaire de l'écologiste Antoine Maurice. L'ancien adversaire de l'édile au second tour des élections municipales à Toulouse n'a cessé de l'attaquer au cours de la campagne électorale à ce sujet, évoquant un calendrier "utopique", "mensonger", et "intenable". Une position partagée par Franck Biasotto, ancien adjoint de Jean-Luc Moudenc et candidat au premier tour lors du scrutin.

Lire aussi : Municipales : Biasotto maintient une entrée en fonction en 2028 pour la 3ème ligne de métro

Un début des travaux espéré pour fin 2022

Néanmoins, si l'échéance à long terme de ce chantier est incertaine, les étapes importantes à court et moyen termes quant à elles commencent à ériger un calendrier assez précis. "Pour moi, les deux années qui viennent sont les plus importantes car elles signifient le démarrage du projet et son caractère irréversible", tente d'ailleurs de tempérer le maire de Toulouse.

Le comité syndical de Tisséo, fixé au mercredi 23 septembre, doit entériner un certain nombre d'acquisitions foncières, une étape cruciale menée parallèlement aux sondages des sols. Mais le prochain comité, prévu au mois d'octobre, s'annonce majeur car il est celui qui va déterminer l'entreprise chargée du système roulant. Quatre candidats sont en lice :  Alstom Transport, Siemens Mobility , le consortium Ansaldo-Hitachi et CAF adossé à Thalès. Un choix qui devait initialement se dérouler avant l'été.

Lire aussi : 3ème ligne de métro : Thales espère obtenir le marché avec son offre régionale

Parallèlement, Tisséo va déposer à la préfecture le dossier pour enclencher une nouvelle enquête publique dédiée aux impacts environnementaux du projet d'ici la fin d'année 2020. Le maire de Toulouse espère ainsi le lancement de celle-ci après les élections départementales et régionales du printemps 2021, avant d'apporter les corrections au projet qui en découleront avant la fin d'année.

Lire aussi : Régionales en Occitanie : vers un duel entre Carole Delga et le RN en 2021

"Une fois cette étape terminée, nous aurons un projet définitivement arrêté. Nous pourrons donc lancer les appels d'offres pour la réalisation du chantier. Cela nous amènera à un début des travaux à la fin de l'année 2022", annonce Jean-Luc Moudenc, qui a récemment obtenu l'assurance de la part du gouvernement que le projet serait financé en partie par le plan de relance national.

Pour mémoire, cette future troisième ligne de métro à Toulouse sera aussi longues que les deux premières lignes de métro rassemblées. Par l'intermédiaire de 21 stations, elle partira de la gare de Colomiers, afin de desservir le bassin d'emplois aéronautique dans la zone, pour aller jusqu'à Labège, autre bassin d'emplois en développement. Tout cela contre 2,7 milliards d'euros.

Lire aussi : Troisième ligne de métro : quel est le tracé définitif choisi par Tisséo ?

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.