Troisième ligne de métro : quel est le tracé définitif choisi par Tisséo ?

 |   |  648  mots
La troisième ligne de métro doit entrer en service en 2024-2025.
La troisième ligne de métro doit entrer en service en 2024-2025. (Crédits : Rémi Benoit)
Lors du comité syndical, Tisséo a affiné ce mercredi 11 juillet le tracé de la troisième ligne de métro de Toulouse qui sera soumis à une enquête publique courant 2019. La station Fondeyre est à nouveau dans l'itinéraire de référence. En revanche, Tisséo maintient l'emplacement de celle de La Vache rejetant ainsi les propositions du Collectif citoyen.

À peu de choses près, la tracé définitif présenté ce mercredi 11 juillet par Tisséo est quasi identique à celui qui avait été annoncé il y a un an. La troisième ligne de métro de Toulouse comportera 21 stations :  Colomiers Gare, Airbus Colomiers, Airbus Saint-Martin, Jean Maga, Sept-Deniers, Boulevard de Suisse, Fondeyre, La Vache, Toulouse-Lautrec, Raynal, Bonnefoy, Marengo, François Verdier, Jean Rieux, Côte Pavée, Ormeau, Montaudran, Airbus Defence and Space, INPT, Enova et La Cadène.

troisieme ligne metro

Tracé présenté par Tisséo ce 11 juillet.

troisieme ligne metro

Partie Nord-Ouest.

troisieme ligne metro

Tronçon Sud-Est.

Le retour de la station Fondeyre

Parmi les seuls changements dans ce tracé, la station Fondeyre qui était dans l'itinéraire initial de 2015 avant d'être retirée en 2017, est finalement réintégrée. Elle se situera entre le canal et l'avenue des États-Unis. Le 30 mai dernier le conseil scientifique avait estimé : "le maintien du tracé de référence gagnerait en cohérence en réintégrant la station Fondeyre dans le programme". Le président de Tisséo Collectivités Jean-Michel Lattes souligne en effet que cette station "sera accessible à moins de 10 minutes à pied de la zone aéronautique" et qu'il s'agit "d'une zone importante de renouvellement urbain", avec un potentiel estimé à 140 hectares sur un territoire comprenant quatre stations (Boulevard de Suisse, Fondeyre, La Vache et Toulouse-Lautrec). Le coût de la station Fondeyre est estimé à 20 millions d'euros.

 Tisséo rejette le projet du Collectif citoyen

En revanche, la station La Vache est maintenue à l'emplacement initial rejetant l'alternative centre proposée par l'association Collectif citoyen lors du débat public. Ces habitants proposaient un passage par Purpan au lieu de Jean Maga (Blagnac), une desserte des Ponts Jumeaux, des Amidonniers et de Jeanne d'Arc au lieu des quartiers nord (La Vache) par un tracé beaucoup plus central, le remplacement de la station François Verdier par une station Saint-Aubin, et le terminus de la ligne à Malepère plutôt qu'à Labège, la desserte de cette dernière étant assurée non pas par la ligne TAE mais par le prolongement de la ligne B. En mai, le conseil scientifique avait considéré que "l'alternative centre dessert une population plus importante mais qui aujourd'hui est mieux desservie par les axes de transports en commun structurants. De ce fait, elle n'apporte pas d'avantage quantitatif ou qualitatif global par rapport à la solution de référence".

Jean-Michel Lattes a argué ce matin que "l'alternative centre représente un surcoût de 200 millions d'euros" et souligné que "jamais un projet urbain n'aurait fait l'objet d'autant de concertations". De son côté Henri Arévalo élu de l'opposition du groupe Solidarité Ecologie Démocratie de Ramonville St Agne, a déploré que "toutes ces concertations n'ont rien changé au tracé qui est le même que l'itinéraire initial". C'est le seul élu à s'être abstenu lors du vote de la délibération sur le tracé.

La station Sept-Deniers sur le site du CE d'Airbus

À noter que la station Sept-Deniers sera bien implantée au niveau des infrastructures sportives du TOAC (l'association sportive d'Airbus, ndlr) comme annoncé début mai. Pour rappel, initialement elle devait être construite au niveau de l'espace Job avant d'être déplacée ("pour des raisons techniques et économiques" selon Jean-Luc Moudenc) plus au nord de ce quartier pavillonnaire à proximité du stade Ernest-Wallon. Pendant des mois, des acteurs associatifs des Sept-Deniers ont milité pour le retour de la station au coeur du quartier à l'espace Job. Tisséo a donc modifié pour la seconde fois son emplacement pour l'établir au niveau du TOAC d'Airbus.

L'enquête publique prévue en 2019

Désormais que le tracé est adopté, Tisséo prévoit d'organiser l'enquête publique courant 2019 pendant laquelle l'itinéraire pourra éventuellement être modifié. Pour l'instant, la mise en service de la ligne est toujours programmée pour 2024-2025.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :