Comment la région Occitanie va profiter des 100 milliards de France Relance

 |  | 940 mots
La future troisième ligne de métro de Toulouse est l'une des grandes gagnantes de France Relance, le plan de relance suite à la Covid-19.
La future troisième ligne de métro de Toulouse est l'une des grandes gagnantes de France Relance, le plan de relance suite à la Covid-19. (Crédits : Rémi Benoit)
Le gouvernement français a dévoilé les enveloppes qui composent son plan de relance économique suite à la Covid-19. Au regard des affectations des 100 milliards d'euros, la région Occitanie pourrait en être une grande bénéficiaire. Pour La Tribune, le préfet de région Étienne Guyot expose ses objectifs en la matière, après avoir obtenu un premier engagement à propos de la troisième ligne de métro à Toulouse. Analyse.

Jamais un gouvernement français n'avait mis autant d'argent sur la table pour soutenir son économie après une crise. Comme prévu, le Premier ministre, Jean Castex, a présenté jeudi 3 septembre "France Relance", un plan de 100 milliards d'euros (dont 40 financés par l'Union européenne) pour relancer son économie après la crise qu'elle a connu, engendrée par la crise sanitaire de la Covid-19.

"À ce stade du plan de relance (vendredi 4 septembre au matin, ndlr), nous n'avons pas tous le modus operandi. Mais d'ores et déjà, l'État et ses services sont en ordre de marche en Occitanie pour mettre en oeuvre ce plan de relance", assure Étienne Guyot, le préfet d'Occitanie, qui a tenu à présenter à La Tribune ce dont l'Occitanie pourrait bénéficier.

Lire aussi : Quel est le vrai visage du préfet Étienne Guyot ?

Dans les faits, ce plan se concrétisera à travers des appels à projets régionaux et nationaux, mais aussi par le biais d'enveloppes financières dont les préfets de départements auront totalement la main sur leur affectation. Et trois piliers guideront les projets financés : écologie, compétitivité et...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/09/2020 à 13:21 :
Victime de la motoculture : l'aviation, la région aura bien du mal à s'en sortir.
Sur le plan agricole, le manque d'eau la canicule ça sera aussi très dur.
L'aide sera la bienvenue, par contre quoi faire, quoi produire , pour une fois je n'en n'ai aucune idée, trop tôt pour surfer sur la mode de l'auto électrique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :