Les travaux pour la 3ème ligne de métro reprennent à Toulouse

 |   |  770  mots
Le chantier du téléphérique urbain, qui doit passer par l'hôpital de Rangueil, est à l'arrêt.
Le chantier du téléphérique urbain, qui doit passer par l'hôpital de Rangueil, est à l'arrêt. (Crédits : Rémi Benoit)
Après pas loin de deux mois d'arrêt, les études des sols pour la réalisation du chantier de la troisième ligne de métro à Toulouse viennent de reprendre. Néanmoins, le report de l'appel d'offres sur le système roulant pour cette future ligne pourrait avoir des conséquences sur la calendrier de mise en service initialement prévu. Dans le même sens, la mise en service du futur téléphérique urbain au sud de la ville, prévue en décembre, ne pourra être tenu. Son chantier est encore à l'arrêt.

À Toulouse, comme ailleurs, tous les chantiers de BTP étaient suspendus depuis la mise en place du confinement en France, le 17 mars. Ainsi, en plus du report de la livraison et donc l'inauguration du MEETT, par exemple, les chantiers pour le futur téléphérique urbain et de la troisième ligne de métro ont été arrêtés. Mais grâce à la publication d'un guide édité par l'OPPBTP (Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics), organisme paritaire spécialisé dans la prévention, l'hygiène, la santé et la sécurité, la reprise de ces travaux est désormais possible et lancée.

Lire aussi : L'immobilier et le BTP se préparent à la reprise à Toulouse

"À partir de ce 28 avril, les études de sondage des sols pour la future troisième ligne de métro à Toulouse reprennent, avec toutes les précautions sanitaires nécessaires. Nous nous assurerons que les entreprises en charge des travaux respecteront les consignes de ce guide. Cela comprend notamment la mise à disposition de gel hydroalcoolique pour les salariés sur site, d'un point d'eau, mais aussi le port du masque...", annonce à La Tribune Francis Grass, le président de Tisséo Ingénierie.

Dans un premier temps, l'entreprise Ginger CEBTP, en charge de ces sondages, va finaliser les forages qui ont été suspendus dès l'annonce du confinement. Sont ainsi concernés les quartiers Sept Deniers, Saint-Martin-du-Touch, Toulouse Lautrec et Jean-Jaurès. Ces travaux, qui consistent à prélever des échantillons de terre à une cinquantaine de mètre de profondeur, vont permettre de préciser le positionnement des futurs ouvrages et les méthodes de construction.

La livraison de la troisième ligne de métro après 2026 ?

Ces quasiment deux mois d'arrêt du chantier de ce qui sera la plus grande ligne de métro à Toulouse, estimée à 2,7 milliards d'euros, auront-ils des conséquences sur la livraison finale prévue fin 2025 voire début 2026 ? "Il n'y a pas d'inquiétude à ce sujet", précise l'élu au conseil municipal de Toulouse.

Lire aussi : La troisième ligne de métro déclarée d'utilité publique

Néanmoins, deux autres problématiques pourraient causer du retard à ce grand projet d'infrastructure, très contesté lors des dernières élections municipales. Tout d'abord, Tisséo devait recevoir les dossiers des candidats pour son appel d'offres sur le système roulant, lancé en début d'année, au cours du mois d'avril. Mais...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :