À l'aube des municipales, Tisséo veut la troisième ligne de métro "la plus verte possible"

 |   |  772  mots
Plusieurs milliers d'arbres vont être plantés le long du tracé.
Plusieurs milliers d'arbres vont être plantés le long du tracé. (Crédits : Systra-Arcadis)
Au lendemain d'élections européennes qui ont placé les Verts dans une surprenante seconde position à Toulouse avec plus de 21 % des voix, le maire sortant, Jean-Luc Moudenc compte accélérer sur cette thématique de l'environnement et de la nature en ville. Pour preuve, Tisséo a présenté le volet écologique du chantier de la troisième ligne de métro qui doit entrer en service en 2025. Décryptage.

Lors des élections européennes du 26 mai, La République En Marche (LREM, parti présidentiel) est arrivée en tête à Toulouse avec 24,62 % des voix, devançant Europe Écologie les Verts, second à 21,28 %. Cette montée des écologistes sur ce scrutin conforte les deux premiers sondages portant sur les élections municipales de mars 2020 à Toulouse. Le premier, pour CNews réalisé par l'institut Ifop, donnait la liste EELV-Archipel Citoyen avec 14%, et le second, produit par l'institut BVA pour La Tribune la créditait de 16% des voix, plaçant ainsi les Verts en dauphin du maire sortant du parti Les Républicains, Jean-Luc Moudenc, avec 36 %.

Lire aussi : Municipales 2020 : quel maire veulent les Toulousains ?

Ces performances et projections confirment à leur manière que les aspirations écologistes des Toulousains et des Français prennent de plus de plus d'importance dans leur choix au moment de voter, face au réchauffement climatique. Une prise de position que l'équipe municipale en place au Capitole a bien remarqué et sur laquelle elle compte surfer en vue de l'élection de mars 2020.

"À l'heure du réchauffement climatique, il faut accélérer la transformation de notre société avec davantage d'écologie, ce qui implique une approche plus volontariste sur de nombreux sujets : qualité de l'air, sobriété et changement énergétique, déplacements propres du quotidien, alimentation saine et de proximité, nature en ville, etc. C'est là notre démarche à Toulouse depuis 2014 et, sur cette lancée, il faut aller plus loin encore", a réagi l'édile toulousain sur son compte Facebook au lendemain du scrutin européen.

Rien de surprenant en l'état car la protection de l'environnement est l'une des thématiques phares qui comptera dans le choix des électeurs dans 10 mois, selon le récent sondage BVA-La Tribune.

Lire aussi : Municipales 2020 : la troisième ligne de métro, clé du scrutin à Toulouse ?

L'année 2019 a donc été placée sous le signe de la nature en ville par le maire sortant. Tout d'abord, avec sa cérémonie des vœux à la presse dans un décor de serre botanique, l'installation de pots de fleurs dans les rues de Toulouse, le passage au vert des blocs de béton de Toulouse Métropole habituellement gris, et sans oublier l'organisation d'un grand forum "Toulouse plus verte", courant avril.

Place à la végétalisation

C'est dans ce contexte que Tisséo, le syndicat en charge des transports en commun toulousains, a tenu à faire une présentation de la dimension écologique de la future troisième ligne de métro de Toulouse, qui entrera en service 2025.

"Une fois en service, au moins de 250 000 kilomètres parcourus habituellement en voiture seront économisés chaque jour, dans l'agglomération toulousaine (soit 28 700 tonnes de CO2 en moins émises par an). Néanmoins, la troisième ligne de métro ne résoudra pas à elle seule tous les problèmes de circulation dans l'agglomération. Elle en résoudra une partie notamment grâce à ses 25 connexions avec les lignes de bus, les gares et les deux premières lignes de métro, mais elle doit également permettre de développer les modes de transports doux", décrypte Francis Grass, président de Tisséo Ingénierie.

Ainsi, pour le côté pratique, il est prévu dans le projet 1 500 places pour les vélos tout le long du tracé de 27 kilomètres comportant 21 stations. De plus, même si ce projet met en danger "280 arbres susceptibles d'être touchés par les travaux", autrement dit abattus, pas moins de 5 000 seront plantés le long de ce même tracé. Dès lors, ils viendront s'ajouter aux 15 500 arbres déjà plantés depuis l'arrivée de Jean-Luc Moudenc au Capitole en 2014. De plus, il est prévu de limiter au maximum la réalisation de surface imperméabilisée (béton et goudron), tout en privilégiant au maximum le gazon (sous les viaducs notamment).

"Il y a toujours eu ce travail d'aménagement de l'espace public, mais nous allons continuer et essayer d'être encore plus forts au niveau de la végétalisation", poursuit le dirigeant.

Par ailleurs, sur le côté technique, Tisséo veut recycler au moins 20 % des 2,2 millions de m3 de déblais qu'engendrera le chantier de ce nouveau métro, avoir un matériel roulant qui récupère 100 % de l'énergie de freinage et choisir un matériel aux couleurs claires pour éviter l'absorption de chaleur. "Nous ferons le métro le plus vert possible en utilisant toutes les technologies existantes", a conclu Francis Grass, qui vise l'obtention du label HQE, pour Haute qualité environnementale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/05/2019 à 7:40 :
Pffff. Que de bla blas pour rien avec des Milliards des contribuables pour un metro deja dépassé ... En effet les Chinois inaugurent une rame de metro toute électrique, autonome sur pneus et pouvant circuler a la fois sur des routes normales(comme a l'extérieur des agglos... ) ou des voies réservées! Et nous comme des couillons, nous voyons des pseudo-ecolo-rigolos s’étriper comme rendre la 3eme ligne de metro plus verte!! Qu’ils commencent à la peindre en vert avec la photo du maire tous les 100 m.
Le pire est que nous avons a Toulouse toutes les compétences pour faire rouler ces trames automatiques (EasyMile) des aujourd'hui sur des voies réservées aux bus (polluants) Et qui sont saturés qu’a peine 3% du temps! Hormis quelques ecolos en patinette en vélo.
Il y a de quoi se mettre en petard ! De voir tout ce beau monde jouer avec nos Milliards pour technologie dépassée a 10 fois les cout de rames électriques ! Verts ou pas verts!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :