Bientôt une prime pour l'achat d'un vélo électrique à Toulouse

 |   |  607  mots
Jean-Luc Moudenc va proposer une prime pour l'achat d'un vélo électrique.
Jean-Luc Moudenc va proposer une prime pour l'achat d'un vélo électrique. (Crédits : Stefano Rellandini)
À l'occasion de ses vœux à la presse 2019 placés sous le signe de la nature en ville, le président de Toulouse Métropole, Jean-Luc Moudenc, a annoncé vouloir instaurer une prime à l'achat d'un vélo électrique pour les habitants de la métropole toulousaine de 200 euros. L'élu a également évoqué la question des dividendes pour les actionnaires de l'aéroport Toulouse-Blagnac.

Il a reçu les journalistes jeudi 10 janvier dans une salle décorée de très nombreux arbustes et pots de fleurs. Si Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, a eu cette initiative à l'occasion de ses vœux à la presse dans les locaux de la Métropole, c'est qu'il souhaite placer l'année 2019 sous le signe de la lutte contre le réchauffement climatique et l'introduction de la nature en ville.

"Nous courrons un très grave danger si nous continuons à maltraiter la planète comme nous le faisons actuellement et nous devons tout d'abord agir au niveau local pour être efficace à ce sujet. En 2019, je veux donner à la nature toute sa place en ville", a ainsi expliqué Jean-Luc Moudenc, rappelant que depuis 2014 environ 15 500 arbres avaient été plantés dans Toulouse.

Au cours de l'année 2019, les habitants de Toulouse et sa métropole vont voir ainsi un certain nombre d'initiatives sur le plan climatique se développer. En plus de définir le périmètre de la Zone à faibles émissions (ZFE) qui entrera en vigueur en 2020, la navette Aéroport de Tisséo va devenir électrique, tout comme 40 % de véhicules des services de la Ville et de la Métropole.

"Cette acquisition va représenter pas moins de 114 véhicules thermiques en moins", a fait savoir le maire de la 4ème ville de France, tout en déclarant que quatre camions-bennes à ordures au GNV (gaz naturel pour véhicules) vont être achetés cette année.

Une prime pour l'achat d'un vélo électrique

Seulement, c'est bien une autre initiative qui va certainement retenir l'attention des habitants de Toulouse et sa métropole. Jean-Luc Moudenc a annoncé vouloir faire voter au prochain Conseil métropolitain en février l'instauration d'une prime à l'achat pour un vélo électrique.

"Celle-ci ne devra pas excéder 25% du coût total du vélo et elle sera limitée à 200 euros", a-t-il précisé.

Cette annonce pourrait avoir son effet quand on sait qu'un dispositif national similaire a fait exploser les ventes de vélos électriques ces dernières années. Et pour ne pas en rester là, Jean-Luc Moudenc a annoncé la tenue en avril prochain d'un forum avec divers acteurs à déterminer pour se demander comment la nature peut être introduite en ville. "Je veux faire de Toulouse une référence nationale voire européenne sur le sujet d'ici 5 à 10 ans", ambitionne l'édile.

Une nouvelle doctrine pour les dividendes de l'aéroport

Alors peut-être que bientôt le surnom de Ville rose sera bientôt remplacé par celui de Ville verte, l'aéroport Toulouse-Blagnac ne cesse de se développer et de voir son trafic gonfler année après année. Parallèlement, la question des dividendes versés annuellement aux actionnaires, et en particulier aux Chinois de Casil Europe, interpellent l'opinion publique. Par conséquent, les élus locaux (CCI, Région, Département et Métropole), également actionnaires, veulent mettre en place une méthode sur cette question.

"Nous avons demandé à la nouvelle direction en place depuis cet été (Charles Champion, président du conseil de surveillance d'ATB et Philippe Crébassa président du Directoire, ndlr) de nous proposer une doctrine sur les dividendes. Cette future méthode devra faire la juste part entre la distribution de dividendes et l'établissement de réserves financières. Avec cette doctrine, nous voulons mettre fin aux polémiques".

Les élus prendront connaissance de la méthode proposée d'ici quelques semaines.

Lire aussi : Aéroport de Toulouse : Mike Poon justifie les 14 millions d'euros de dividendes aux actionnaires

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2019 à 15:58 :
Excellente initiative ! Mais...
Il faudrait commencer par apprendre aux habitants à respecter leur ville et ne pas la souiller et la saccager
a écrit le 12/01/2019 à 15:31 :
Franchement, ces déclarations pleines de bonnes intentions ne sont que des déclarations. Il suffit de voir les faits, de moins en moins de maisons, de plus en plus d'immeubles, donc de promiscuité. Comme l'incivilité, l'impolitesse est un mal ancré, cette promiscuité exacerbe encore plus l'agressivité de nos chers concitoyens. je ne vois pas la dedans du vert, de la fluidité, mais plus de voitures, de pollutions.
Circuler en vélo dans cette ville est soit un acte d'inconscience ou une vocation. Où sont les projets vélo??? parole parole M. le Maire.
a écrit le 11/01/2019 à 9:37 :
"une prime à l'achat d'un vélo électrique pour les habitants de la métropole toulousaine de 200 euros"

Vous tablez du coup ceux qui en ont le moins besoin et surtout le moins envie à savoir ceux qui voulaient déjà s'acheter un vélo électrique et qui vont profiter de cette réduction. Ce qui est très bien pour eux d'ailleurs parce ces vélos sont bien trop chers, les prix ne baissent pas alors que ça fait largement plus de 5 ans que ça tourne.

Un bon vélo électrique c'est 2000 euros, les pauvres qui travaillent, qui polluent beaucoup parce que notre société leur impose permettant d'entretenir ainsi tout ces lobbys qui nous anéantissent, ne pourront jamais ajouter les 1800 euros restant.

Nos néolibéraux veulent généérer une nouvelle économie et s'aperçoivent qu'ils ont tellement pompé notre argent pour le donner aux mégas riches qu'ils se réveillent en plein marasme économique d'une majorité de la population qui ne peut plus rien acheter.

Félicitations à l'union européenne qui a passé ces dernières décennies à mettre des dirigeants politiques de plus en plus serviles vis à vis des mégas riches et du coup de plus en plus stupides incompétents et corrompus avec les résultats désastreux que voilà.
a écrit le 11/01/2019 à 5:05 :
Les impots vont augmenter a Tolosa.....
Cette demagogie a un cout, c'est certain.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :