L'Oncopole de Toulouse se réinvente

 |   |  948  mots
L'Oncopole de Toulouse devient Le Campus Santé du Futur.
L'Oncopole de Toulouse devient "Le Campus Santé du Futur". (Crédits : Rémi Benoit)
À l'occasion du Campus Santé d'Été, organisé par La Tribune et Toulouse Métropole, l'Oncopole a présenté sa nouvelle stratégie. Ainsi, au-delà de la recherche dans la lutte contre le cancer, il est question de créer un territoire complet pour en faire un lieu de vie unique à Toulouse. Une nouvelle feuille de route accompagnée d'une nouvelle identité.

"Le Campus Santé du Futur". Voilà le nouveau nom de l'Oncopole de Toulouse. L'établissement de soins et de recherches spécialisé dans la lutte contre le cancer a dévoilé cette nouvelle identité lors du Campus Santé d'Été, organisé par La Tribune et Toulouse Métropole, les 6 et 7 juin.

"Désormais, nous ne parlons plus seulement d'un établissement de santé mais de tout un territoire où se retrouveront médecins, chercheurs, patients et famille. Cette zone, au-delà d'un lieu de recherche va devenir un lieu de vie avec de nombreuses activités. Cela justifie notre choix d'avoir réalisé un logo représentant un arbre de vie, en forme de "O" pour rappeler l'identité du site", décrypte Cyril Vegni, le dirigeant de l'agence toulousaine Willing à l'origine de cette nouvelle identité visuelle.

Le premier enjeu de cette transformation était tout d'abord de connecter, sur le plan des transports, ce territoire situé au sud de la ville et qui doit faire face à une congestion routière importante. Ainsi, le téléphérique urbain sud qui doit voir le jour dans un an et demi disposera d'une station terminus à l'Oncopole, ce qui permettra de relier ce dernier au CHU de Rangueil et à la station de métro de l'université Paul Sabatier. Enfin, en plus de la navette autonome EasyMile qui doit arriver dans quelques mois pour desservir l'établissement de santé et son parking, un autre aménagement d'envergure vient d'être inauguré pour desservir cette zone où travaille plus de 5 000 salariés. De la prairie des Filtres, jusqu'à l'Oncopole, une voie verte de 2,8 km le long de la rive gauche de la Garonne pour les cyclistes et piétons vient de voir de jour

Commerces et diverses activités prévus également

Maintenant, il ne reste plus qu'à transformer la zone où se concentre environ une quarantaine d'entreprises, mais très peu d'activités annexes ou de commerces. C'est donc tout l'enjeu de la nouvelle stratégie autour de l'Oncopole : rendre ce lieu attrayant pour tous les Toulousains.

"Nous voulons faire en sorte que cette zone vive tous les soirs et les week-ends, en y installant des activités annexes comme des clubs sportives, des commerces de proximité ou même des restaurants", précise Caroline Lapelerie, directrice déléguée à l'innovation au sein de Toulouse Métropole, qui a organisé des ateliers de travail avec des salariés de la zone pour connaître leurs souhaits en la matière.

Dans ce sens, la Métropole avait mis en jeu, dans le cadre de l'appel à projet Dessine-moi Toulouse, l'ancien bâtiment de 3 000 m2 de l'OMS présent sur la zone. Deux organisations, VIAE Participations et Sopic Occitanie, ont donc remporté le droit d'exploiter cette surface en proposant un projet nommé "Le Hub".

Campus santé d'été

L'événement avait lieu à l'auditorium du centre hospitalier Gérard Marchant. (Crédits : Rémi Benoit)

"Le projet proposera une surface plancher de 6 629 m2, comprenant un restaurant de 500 couverts fournis par des circuits-courts, un centre sportif en intérieur, une conciergerie, des bureaux en coworking et des commerces de proximité", détaille David Richou, le président de VIAE Participations, qui prévoit également de faire construire un parking aérien dont la jauge reste à définir.

Les porteurs de projet espèrent désormais lancer les travaux au cours de l'année 2020 car pas moins de 24 mois seront nécessaires pour faire sortir de terre ce nouveau complexe.

La médecine du futur et la médecine préventive au cœur du projet

Néanmoins, malgré ces aménagements futurs, les décideurs n'oublient pas la vocation première du site : la recherche et la santé. "Nous voulons que les Toulousains, s'approprient ces lieux mais aussi qu'il incarne la santé préventive, le bien-être et le sport", rappelle Caroline Lapelerie.

"Notre ambition est d'y accueillir plus de Toulousains, de diversifier les activités économiques autour de l'intelligence artificielle dans la santé et du vieillissement, et d'être plus connu à l'international pour d'attirer davantage d'entreprises", ajoute même Daniel Rougé, adjoint au maire de Toulouse en charge de la politique santé.

Ainsi, pour Denise Silber, une spécialiste internationale de la santé et du digital, "le numérique est l'arme qui permet et qui va permettre à la santé d'avancer". Ce que confirme Abderrahim Mahfoudi de la chaire Pierre Fabre et de l'Inserm : "l'informatique est une vraie opportunité pour le secteur. Grâce à elle, nous pouvons modéliser l'évolution de la maladie d'un patient, traiter ces analyses de manière plus fine. Résultat, cela nous fait des millions de données à exploiter pour nous améliorer".

Campus santé d'été

Le président du Stade Toulousain a partagé les bienfaits de son partenariat avec l'Oncopole de Toulouse. (Crédits : Rémi Benoit)

Et la profession compte évidemment sur l'Intelligence artificielle, encore plus à Toulouse qui vient d'obtenir l'institut 3IA, pour avancer dans la médecine prédictive. "L'IA est une aide supplémentaire pour dépister des cancers, c'est indiscutable", admet Julien Mazières, pneumologue et oncologue. "On ne peut être que favorable à ces progrès, qui vont permettre une médecine du futur et d'anticipation, en se basant sur la prévention", reconnaît Denis Saules, directeur général de Via Santé et directeur santé du groupe AG2R La Mondiale. C'est donc dans cette perspective que l'Oncopole et le Stade Toulousain ont noué récemment un partenariat pour développer ce volet sport-santé.

Lire aussi : Le Stade Toulousain se place en acteur dans la lutte contre le cancer

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :