Aerospace Valley : "Beaucoup d'entreprises veulent participer au verdissement de l'aviation légère"

 |  | 1388 mots
Lecture 7 min.
Eric Giraud est le nouveau directeur général du pôle de compétitivité Aerospace Valley.
Eric Giraud est le nouveau directeur général du pôle de compétitivité Aerospace Valley. (Crédits : Aerospace Valley // Rémi Benoit)
ENTRETIEN. Venu d'ArianeGroup, Eric Giraud est le nouveau directeur général du pôle de compétitivité Aerospace Valley. Dans un entretien accordé à La Tribune, il revient sur la création du nouveau cluster dédié au verdissement de l'aviation légère qui rencontre un succès au-delà des attentes initiales. Côté spatial, de nouvelles pistes sont à l'étude pour relancer la dynamique à l'export des acteurs du New Space occitan. Sans oublier l'arrivée d'un expert de Thales au sein du pôle pour booster la filière drones.

LA TRIBUNE - Vous venez de quitter la direction des produits équipements et services d'ArianeGroup pour succéder à Patrick Désiré à la direction générale d'Aerospace Valley. Quelles seront les grands chantiers du pôle de compétitivité en 2021 ?

ERIC GIRAUD - Le premier, c'est le verdissement de la filière, autrement dit faire en sorte de la rendre écoresponsable en aidant nos 850 adhérents à monter à bord de cette dynamique. Ensuite, il faut que les entreprises mettent à profit cette crise pour améliorer leur production, être plus efficace, voire innover sur la partie industrielle et donc être en capacité de répondre aux besoins de la filière au sortir de la crise. Le troisième chantier est de renforcer la résilience et la diversification de la filière qui était jusqu'à présent très dépendante de l'aéronautique. Pour y parvenir nous avons noué un certain nombre de partenariats avec d'autres pôles de compétitivité dans le domaine de la santé avec Eurobiomed, dans le domaine de l'énergie avec Derbi et dans l'agriculture aussi avec Agri Sud-Ouest Innovation.

En décembre dernier, le pôle a annoncé la création du cluster Maele, dédié au verdissement de l'aviation légère. Quels sont les premiers retours que vous avez sur cette initiative ?

Lire aussi : Aerospace Valley lance un cluster dédié à l'aéronautique de demain

L'idée de Maele est en effet d'agréger une communauté autour du verdissement de l'aviation légère en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie. Pourquoi l'aviation légère ? Parce que les coûts de développement sont beaucoup plus faibles. Les coûts de développement d'un moteur électrique ou à hydrogène...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2021 à 13:51 :
C'est la rencontre du 3eme type ! Les petits hommes vers sont partout.
Et pour ceux qui ne le serait pas encore, ils verdissent !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :