Dix PME toulousaines s'allient pour conquérir les acteurs du New Space

 |   |  493  mots
Dix entreprises du spatial ont décidé de s'unir autour du label Newspace factory pour exporter leurs produits.
Dix entreprises du spatial ont décidé de s'unir autour du label Newspace factory pour exporter leurs produits. (Crédits : Rémi Benoit)
À Toulouse, dix PME et ETI de la filière spatiale ont créé un site internet commun pour vendre leurs produits et services à l'étranger, en ciblant les acteurs du New Space.

Elles sont moins connues que les grands donneurs d'ordre tels qu'Airbus et Thales. Pourtant, ces entreprises prospèrent depuis des décennies dans la filière spatiale toulousaine. Pour faire face à l'essor du marché des constellations de petits satellites, dix PME et ETI ont décidé de s'unir autour du label Newspace factory pour faire connaître leur savoir-faire à l'international. La première brique de cette alliance coordonnée par le pôle de compétitivité Aerospace Valley est un site internet commun (newspace-factory.com).

"Chaque société y met en avant son catalogue de produits et services innovants à destination des acteurs du New Space. On y trouve presque tout ce qui est nécessaire pour faire un satellite : des antennes, de la propulsion électrique, des calculateurs, des simulateurs de constellation...", décrit Ludovic Daudois, directeur général de Comat.

Cette société fondée il y a plus de 40 ans a créé sa startup pour commercialiser un système de propulsion électrique à destination des micro et nanosatellites. À ses côtés, figurent la startup Anywaves qui conçoit des antennes miniatures imprimées en 3D à destination des petits satellites, la PME Syntony créatrice d'un...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :