Eldo, le TripAdvisor des travaux, lève six millions d'euros

La startup toulousaine Eldo (anciennement EldoTravo) vient de boucler une nouvelle levée de fonds de six millions d'euros. Avec sa solution logicielle permettant de faciliter la relation entre les professionnels du bâtiment et leurs clients, la société veut désormais renforcer sa présence sur le marché européen. Pour cela, une opération de croissance externe devrait avoir lieu dans les trois prochains mois.

5 mn

Les frères Melet sont les co-fondateurs et dirigeants de la société toulousaine Eldo, anciennement appelée EldoTravo.
Les frères Melet sont les co-fondateurs et dirigeants de la société toulousaine Eldo, anciennement appelée EldoTravo. (Crédits : Eldo)

Elle double la mise ! Un peu moins de trois ans après une première levée de fonds de trois millions d'euros, la startup toulousaine Eldo vient d'officialiser, lundi 2 mai, un nouveau tour de table d'un montant de six millions d'euros.

Pour cette opération, la société fondée en 2016 a pu s'appuyer sur ses investisseurs historique que sont Irdi Capital Investissement et M Capital, mais également des nouveaux partenaires. Sofiouest et Grand Sud-Ouest Capital, deux fonds d'investissement font leur entrée au capital de la startup, tout comme le groupe WECK (spécialiste de l'efficacité énergétique des bâtiments) et Unikalo (fabricant de peintures pour les professionnels).

Lire aussi 6 mnGrâce à sa peinture innovante, le Toulousain Solar Paint baisse la facture des bâtiments énergivores

Elle facilite la relation artisan-client

Pour les deux derniers cités, c'est tout sauf une surprise car ces deux investisseurs sont tous les deux des clients d'Eldo. Aujourd'hui, une soixantaine de marques de ce type, des fournisseurs de matériaux et équipements pour les professionnels du BTP, ainsi que 2.500 artisans, TPE et PME travaillent avec la startup toulousaine.

"Pour nous, l'objectif est que l'artisan adresse mieux le particulier et accélère le déploiement de produits éco-responsables, qui permettent de réduire nos émissions de gaz à effet de serre, à travers ses interventions. Tandis que les marques, à travers notre solution, cherchent à promouvoir leurs produits nouvelle génération auprès des professionnels et à bénéficier de communication au travers des retours et des avis des clients des professionnels du BTP postés sur notre plateforme", explique Jean-Bernard Melet, co-fondateur d'Eldo avec son frère et CEO de la société.

Lire aussi 4 mnFenêtre bioclimatique : Immoblade lève près de 2 millions d'euros pour s'industrialiser

Depuis sa création en 2016, la startup est ainsi référencée comme le TripAdvisor des travaux. En six ans, plus de 100.000 avis et photos ont été déposés par des clients des professionnels, sur un marché de la rénovation énergétique et de la rénovation de l'habitat en plein essor. Le tout certifié Afnor, garantissant ainsi la crédibilité des avis postés.

Pour ce faire, Eldo propose aux entreprises et indirectement aux clients de celles-ci une solution logicielle, de plusieurs modules, disponible via un abonnement mensuel ou annuel. Ces professionnels ont ainsi le choix entre trois solutions que sont un logiciel pour améliorer leur visibilité sur Google, un autre pour gérer leur e-réputation (réputation sur le web) et un logiciel CRM pour gérer la relation professionnel-clients.

"La nouvelle levée de fonds va nous permettre de développer de nouvelles fonctionnalités pour notre plateforme. Il y a des attentes autour de l'usage du fichier clients, comment bien le travailler et ainsi fidéliser sa clientèle. On nous demande aussi un moyen de faire communiquer entre eux les logiciels de gestion des devis ainsi que ceux chargés de la comptabilité par exemple. Notre objectif est de sortir un nouveau module chaque année pour les professionnels du bâtiment", poursuit le dirigeant, interrogé par La Tribune.

40 recrutements dans les 18 mois à venir

Par ailleurs, ce nouveau tour de table de six millions d'euros doit permettre à la jeune entreprise d'accélérer son déploiement en Europe. Bien qu'elle ne souhaite pas communiqué sur son chiffre d'affaires, tout en précisant faire l'objet "d'une croissance de plus de 60% sur les deux dernières années", celui-ci est pour l'heure réalisé à 95% en France.

Lire aussi 6 mnInnovation : pourquoi Toulouse Métropole et la fondation Solar Impulse s'associent

Présente déjà en Suisse et en Belgique, Eldo veut désormais s'attaquer à court terme au Bénelux, à l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie. Le changement d'identité d'EldoTravo à Eldo, en 2021, était une première étape dans cette stratégie de conquête européenne. "L'ambition à terme est d'avoir une répartition égale de notre chiffre d'affaires entre tous ces pays, autour de 20% chacun, avec surement une petite dominante France et Allemagne, qui sont des pays un peu plus grands", confie Jean-Bernard Melet. L'autre aspect de ce déploiement, qui justifie l'importance de la levée de fonds, repose sur de la croissance externe. Eldo prévoit de conclure dans les trois prochains mois une première opération de la sorte en prenant possession d'une société "déjà bien développée à l'international, française ou étrangère, qui pourrait apporter de nouvelles fonctionnalités à (notre) plateforme", décrit le patron. Eldo vise ainsi, dès 2025, le référencement de 50.000 professionnels du bâtiment et 400 marques d'équipements.

Pour accompagner ce développement, la société toulousaine - qui dispose de plusieurs bureaux en France et qui emploie déjà 55 salariés - va recruter 40 personnes dans les 18 prochains mois dont 20 postes sont déjà ouverts.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.