EldoTravo, le Tripadvisor des travaux, lève trois millions d'euros

 |   |  724  mots
Eldotravo veut aider les particuliers à choisir leurs artisans pour effectuer des travaux.
Eldotravo veut aider les particuliers à choisir leurs artisans pour effectuer des travaux. (Crédits : Mike Fouque)
La plateforme toulousaine de mise en relation entre professionnels du bâtiment et particuliers, EldoTravo, vient de réaliser une levée de fonds de trois millions d'euros. Un tour de table qui va lui permettre d'ouvrir de nouveaux bureaux, de doubler ses effectifs et de développer de nouveaux outils dans l'accompagnement des professionnels.

EldoTravo vient à peine de souffler sa troisième bougie qu'elle boucle déjà une levée de fonds de trois millions d'euros. Les fonds Irdi Soridec Gestion et M Capital entrent ainsi dans l'actionnariat de la plateforme de mise en relation entre particuliers et professionnels du bâtiment, rejoints par Christophe Courtin, fondateur du groupe Santiane (courtier d'assurance) et Alexandre Ricardo, ancien directeur général de MeilleursTaux.com. Une réussite pour la startup toulousaine qui a vu le jour suite à une mauvaise expérience.

"Pour mon premier projet de rénovation, j'ai cherché des professionnels sérieux. Je me suis heurté à de nombreuses difficultés pour en trouver qui soient dignes de confiance et pas trop chers. Je suis passé par des recherches sur Google, des salons et même du bouche-à-oreille. Quand j'ai enfin trouvé des artisans, les travaux se sont très mal passés. J'ai eu des problèmes de surfacturation, de retard et de malfaçon", raconte Jean-Bernard Melet cofondateur de la startup.

En 2016, il se lance dans la création d'EldoTravo avec son frère Hugo. La plateforme a pour vocation de faciliter la mise en relation entre l'artisan et ses clients. Avec plus de 100 000 artisans référencés sur le site, les particuliers ont à leur disposition un véritable annuaire de professionnels du bâtiment. Ceux-ci sont classés suivant les avis, les photos et les vidéos de travaux effectués laissés par leurs précédents clients.

"Nous veillons à la véracité des faits, nous demandons une facture des travaux au particulier déposant l'avis pour ne pas qu'il y ait d'abus", assure le dirigeant.

Plus de 1 000 professionnels abonnés au service payant

Hébergée au sein du Village by CA, à Toulouse, EldoTravo ne revend pas les coordonnées des utilisateurs de son site. Toutes les informations sur les artisans sont consultables sans avoir besoin de communiquer ses coordonnées pour y accéder. Le modèle économique de la jeune pousse repose alors sur un service premium à destination des professionnels. 1 020 entreprises et industriels y sont abonnés.

"La plateforme est gratuite pour tous ses utilisateurs. Nous ne prenons pas de commissions sur les commandes mais nous proposons des fonctionnalités additionnelles payantes aux professionnels. Ils peuvent accéder à des services complémentaires de gestion de leur e-réputation tels que l'enrichissement de leur page profil. Le tout, pour un prix de 200 euros par mois", indique le dirigeant.

La startup qui indique avoir triplé son chiffre d'affaires entre 2018 et 2019 s'adresse aussi aux réseaux industriels. Elle a signé des accords avec plusieurs grandes marques du bâtiment, comme Unikalo, Azenco, Profils Systemes, Seguin Duteriez, Chazelles, Mondial Piscine, Murprotec, Treppenmeister, Burgermeister, Wizeo, Experts Storistes ou encore Synerciel. Des partenariats en vue de proposer des tarifs préférentiels aux artisans utilisateurs de sa plate-forme.

EldoTravo va doubler ses effectifs

Ce tour de table devrait permettre à la startup d'investir dans la R&D. La jeune pousse souhaite ajouter de nouvelles fonctionnalités pour son service premium. "Nous voulons permettre aux professionnels du bâtiment d'encore mieux servir leurs clients, notamment dans la planification des rendez-vous et la réalisation des devis", avance le cofondateur.

La levée de fonds lui donne aussi les clés pour ouvrir cinq nouveaux bureaux notamment à Marseille, Strasbourg et Lille, en 2020. La startup étant déjà implantée à Toulouse, Paris, Bordeaux, Lyon et Nantes.

"Le digital ne fait pas tout. Nous sommes dans un secteur où la proximité compte énormément. C'est pourquoi nous nous implantons dans des grandes villes pour être au plus proche des professionnels des travaux. Nous sommes un véritable service proposé aux artisans pour les accompagner dans leur transition digitale", explique Jean-Bernard Melet.

Pour accompagner ce développement, la société va embaucher de nouveaux collaborateurs pour ses équipes commerciales et de développement. Elle va ainsi passer de 30 à 70 salariés d'ici fin 2020. EldoTravo ambitionne aussi de se déployer à l'international.

"Nous comptons toucher l'Europe à l'horizon 2021. De manière sporadique, nous avons déjà des professionnels en Suisse et en Belgique et nous allons renforcer notre présence dans ces pays", annonce le dirigeant.

Depuis janvier 2017, EldoTravo a déjà permis à 3 125 particuliers de sélectionner des artisans pour améliorer leur habitat, pour un montant total de 25 millions d'euros de travaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :