Rémi Demersseman lance Élan d'Oc pour apporter du capital aux entreprises en difficultés

 |  | 656 mots
Lecture 4 min.
Élan d'Oc a été fondée par Rémi Demersseman, l'entrepreneur à la tête de la cité de la RSE à Toulouse.
Élan d'Oc a été fondée par Rémi Demersseman, l'entrepreneur à la tête de la cité de la RSE à Toulouse. (Crédits : Rémi Benoit)
Afin de venir en aide aux entreprises en difficultés, un entrepreneur toulousain a créé la société coopérative Élan d'Oc. Sa mission ? Racheter des actifs de l'entreprise dans le besoin afin de lui verser un apport vital de capitaux pour assurer sa pérennité, grâce à l'apport initial d'investisseurs et collectivités. En plus d'un "faible loyer" mensuel, la société bénéficiaire devra s'engager dans une démarche de transformation RSE. Désormais, Élan d'Oc est à la recherche de ses premiers "clients".

En Occitanie, ce sont 57 300 sociétés qui ont eu recourt au Prêt Garanti par l'État (PGE), pour un montant total de huit milliards d'euros, selon la Banque de France. Sans surprise, pas moins de 89% de ces prêts d'un genre nouveau ont été accordés à des TPE. Pour autant, certaines structures n'ont pu accéder à ces fonds ou n'ont pas souhaité y souscrire. Alors pour aider aussi ces entreprises, l'entrepreneur toulousain Rémi Demersseman vient de lancer la société coopérative Élan d'Oc.

Lire aussi : PGE : "On finance des crédits qui ne seront pas remboursés" (A. Condaminas)

"Avec celle-ci, l'idée est de proposer de l'argent aux entreprises pour se relancer afin de réduire le nombre de sociétés qui chuteront à cause de cette crise sanitaire. Si c'est le cas, c'est...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :