Aéronautique : Latécoère renforce sa présence au Mexique avec une nouvelle acquisition

Après avoir repris le site de Bombardier au Mexique en février, l'équipementier toulousain Latécoère vient d'annoncer le rachat de Shimtech de Mexico, fournisseur d'assemblages et de composants composites de précision. Il s'agit de la deuxième acquisition du sous-traitant depuis sa recapitalisation cet été.

3 mn

Latécoère multiplie les acquisitions en Amérique du Nord.
Latécoère multiplie les acquisitions en Amérique du Nord. (Crédits : Rémi Benoit)

Le rythme des acquisitions commence à s'accélérer au sein de la supply chain aéronautique. Début juillet, Mecachrome annonçait le rachat de Hitim, "une première étape dans (sa) stratégie de consolidation". Quelques jours plus tard l'équipementier aéronautique toulousain Latécoère avançait l'acquisition de Technical Airborne Components (TAC) pour un montant d'environ 30 millions d'euros auprès de Searchlight Capital Partners. Ce fabricant belge de bielles et de pièces mécaniques pour l'industrie aéronautique emploie près de 150 salariés et affiche un chiffre d'affaires de 25 millions d'euros. Le groupe ne compte pas s'arrêter là et indiquait dès cet été étudier "d'autres opportunités de croissance externe, notamment en Amérique du Nord".

Lire aussi 4 mnLatécoère : Philip Swash remplacé, une nouvelle acquisition en vue

Renforcer ses capacité de production en Amérique du Nord

C'est chose faite. Latécoère vient d'annoncer l'acquisition de la société Shimtech de Mexico (SDM). Ce fournisseur est spécialisé dans les assemblages et des composants composites structurels avancés et de précision destinés à l'industrie aérospatiale. SDM dispose notamment d'une usine de 7.400 mètres carrés basée à Hermosillo au Mexique. "Elle accélérera le développement des capacités de production de  composites de Latécoère en Amérique du Nord, ce qui permettra au groupe de mieux se positionner pour les développements futurs du marché. Latécoère intégrera SDM dans ses opérations existantes à Hermosillo, renforçant ainsi son pôle d'excellence opérationnel au Mexique", indique le groupe qui "réaffirme son ambition d'être un leader mondial de l'industrie aéronautique".

En février dernier, l'équipementier toulousain avait déjà repris les activités liées aux systèmes d'interconnexion et de câblage électrique (EWIS) de Bombardier au Mexique. Dans la perspective des remontées des cadences et de la consolidation de la supply chain souhaitée par les grands donneurs d'ordre, les sous-traitants sont à la recherche d'opérations de croissance externe pour élargir leur savoir-faire technologique ou leur présence à l'étranger. "Les nouveaux avions s'appuieront sur des sociétés plus grandes, plus fortes, capables de créer des usines du jour au lendemain dans n'importe quel pays et encore plus performantes et structurées en termes de gestion", confiait il y a quelques jours Pascal Farella, CEO de WeAre Group.

Lire aussi 6 mnAéronautique : WeAre se prépare à une nouvelle consolidation de la filière

Les deux branches réunies dans le siège historique toulousain

Pour Latécoère, il s'agit de la deuxième opération de croissance externe depuis la  réalisation de l'augmentation de capital du groupe cet été. Après avoir perdu 190 millions d'euros en 2020 et procédé à un plan social avec 246 suppressions de postes, l'entreprise a réalisé une augmentation de capital de 222 millions d'euros début août et obtenu 130 millions d'euros de prêts garantis par l'État (PGE). Par ailleurs, le groupe toulousain va inaugurer cet automne un bâtiment neuf de 11.000 m2 sur son site historique rue de Périole à Toulouse où sont réunies depuis quelques semaines l'activité aérostructure et la branche interconnexion (Latelec) qui était auparavant implantée au sud-est de l'agglomération.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.