Aéronautique : Latécoère vise une augmentation de capital d'au moins 162,5 millions d'euros

Après avoir perdu 190 millions d'euros en 2020, l'équipementier aéronautique toulousain Latécoère a fait ce vendredi 2 juillet deux annonces pour assainir ses finances. Le groupe a contracté 130 millions d'euros de dettes supplémentaires via des PGE (prêts garantis par l'État). Par ailleurs, le sous-traitant projette une augmentation de capital d'au moins 162,5 millions d'euros.

3 mn

Latécoère a perdu 190 millions d'euros en 2020.
Latécoère a perdu 190 millions d'euros en 2020. (Crédits : Rémi Benoit)

Le trafic aérien a beau redécoller cet été, les sous-traitants aéronautiques sont encore loin d'être sortis de la crise. L'équipementier toulousain Latécoère, pionnier de l'aéronautique et sous-traitant de rang 1 produisant notamment des portes d'avions et câblages de trains d'atterrissage pour Airbus et Boeing, a fait vendredi 2 juillet deux annonces pour assainir ses finances.

130 millions supplémentaires via des PGE

Déjà en difficulté avant la pandémie (le groupe avait perdu 33 millions d'euros en 2019), Latécoère avait contracté dès avril 2020 un prêt garanti par l'État de 60 millions d'euros. Un soutien financier qui ne sera pas suffisant pour traverser cette crise d'une ampleur inédite. Au total, sur l'année 2020 l'équipementier a perdu 190 millions d'euros et vu son chiffre d'affaires chuter de 42%. La société va souscrire de nouveaux PGE à hauteur d'un montant de 130 millions d'euros et les échéances de remboursement du premier prêt seront rééchelonnées.

Lire aussi 3 mnLatécoère perd 190 millions d'euros en 2020

Par ailleurs, "la société Latécoère s'est engagée à procéder à une augmentation de capital, avec maintien du droit préférentiel de souscription, d'un montant minimum de 162,5 millions d'euros entièrement garantie par son actionnaire de référence Searchlight Capital Partners en vue de d'assurer sa croissance organique et externe", précise dans un communiqué le groupe.

Les activités réunies dans le siège historique toulousain à la rentrée

Face à l'ampleur de la crise, l'équipementier toulousain avait annoncé en septembre dernier la mise en place d'un plan social. À l'origine, il devait entraîner 475 suppressions de postes en France, soit un tiers des effectifs. Au terme de quatre mois de négociations, l'impact du plan social a été revu à la baisse chez l'équipementier aéronautique Latécoère. 246 suppressions de postes sont prévues contre 345 initialement sur l'activité aérostructure.

Du côté de la branche interconnexion (Latelec), l'activité partielle permet de sauver les 130 emplois menacés. Les deux activités seront réunies d'ici la rentrée sur le site historique de Latécoère rue de Périole à Toulouse dans un bâtiment neuf de 11.000 m2. Une partie du local sera partagé avec une autre entreprise.

Le sous-traitant compte également s'appuyer sur les dispositifs gouvernementaux pour digitaliser ses usines à Liposthey dans les Landes, sur l'activité aérostructure à Montredon (Haute-Garonne) et à Gimont (Gers). Enfin, Latécoère a finalisé en février 2021 l'acquisition du site de Bombardier au Mexique.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.