Gerstube va fabriquer plus de 3 millions de tubes destinés à contenir du gel hydroalcoolique

 |   |  525  mots
L'entreprise a dédié une de ses trois lignes de production à la fabrication de tubes de gel hydroalcoolique.
L'entreprise a dédié une de ses trois lignes de production à la fabrication de tubes de gel hydroalcoolique. (Crédits : Gerstube)
L'entreprise gersoise, Gerstube, spécialisée dans la fabrication de tubes souples en plastique, a mobilisé une de ses lignes de production pour fabriquer des contenants dédiés au gel hydroalcoolique. Et ceci, pour fournir ces clients reconvertis dans la production de solution hydroalcoolique. Avec un rythme de 400 000 tubes par semaine, la société compte atteindre plus de trois millions de contenants produits. Une quinzaine de laboratoires ont déjà été livrés.

Face à la pénurie de gel hydroalcoolique, Gerstube se mobilise. Pour répondre à la forte demande de ses clients, reconvertis dans la fabrication de gel hydroalcoolique, la PME s'est lancée dans la production des flacons dédiés à ces solutions aseptisantes. L'entreprise gersoise, spécialisée dans la fabrication de tubes en plastique souple à partir de polyéthylène pour les secteurs de la cosmétologie, l'industrie et la pharmacie, compte produire trois millions de contenants destinés au gel hydroalcoolique.

Lire aussi : Covid-19 : le parfumeur toulousain Berdoues lance la production de gel hydroalcoolique

"Quand le secteur de la cosmétologie a transformé ses ateliers pour créer du gel hydroalcoolique, il n'y avait pas suffisamment d'emballages. Nous avons donc répondu à cette demande spécifique et commencé leur production. Notre objectif est de fabriquer 400 000 tubes de 100 ml avec bouchon capsule, par semaine", indique Jean-Luc Carsalade, responsable commercial de Gerstube.

Alors qu'elle est normalement positionnée sur de la petite ou moyenne série, pour des tubes plastiques extrudés et personnalisés allant de 3 à 300 ml, l'entreprise a rapidement mobilisé une de ses trois lignes de production pour la fabrication de flacons de gel hydroalcoolique.

"Comme nous sommes intégrés sur presque tous les métiers nécessaires à la transformation et la personnalisation de tubes en plastique, que ce soit de la fabrication de l'encre à la production des bouchons, nous avons pu rapidement nous adapter à ce nouveau marché", précise le responsable commercial.

Les deux autres lignes de fabrication continuent à produire pour servir les clients traditionnels de la PME, basée à Vic-Fezensac.

1,8 million de tubes déjà fabriqués

Malgré un effectif réduit de quarante salariés, contre 70 en temps normal, la société continue à produire, du lundi au samedi et fonctionne à 70 % de sa capacité. Par ailleurs, Gerstube a veillé à assurer la sécurité sanitaire de ces ateliers pour protéger son personnel.

"Les personnels qui peuvent présenter des risques sont restés chez eux. Ceux qui ne sont pas en production sont en télétravail et les autres, présents sur la base du volontariat, disposent de masques et de gel. Ils sont également sur des postes espacés", assure Jean-Luc Carsalade.

Un mois après le lancement de la production de ces flacons et l'instauration de ces restrictions sanitaires, 1,8 million ont été fabriqués. Mais, Gerstube, filiale depuis 2011 du groupe lyonnais Effiplast, s'attend à devoir en produire plus. "La demande s'est renforcée depuis. Nous sommes plus proches des quatre millions de tubes à fabriquer que des trois millions, aujourd'hui", informe-t-il.

En attendant, les premiers tubes ont déjà été livrés à une quinzaine de laboratoires et conditionneurs à travers la France, comme, entre autres, les Laboratoires Jerodia, présents dans le Lot, ou les Laboratoires Phytogénèse, situés près de Montpellier. Pour le moment, l'entreprise, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 6,3 millions d'euros en 2019, n'a pas rencontré de problème de livraison, même vers les zones les plus affectées par le virus comme le Grand Est ou la région parisienne.

Lire aussi : Covid-19 : le tricoteur Missegle fabrique des masques pour les particuliers

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :