Sigfox : Ludovic Le Moan répond aux propos critiques du Sicoval

Surpris des propos tenus par Jacques Oberti à son encontre dans les colonnes de La Tribune, l'ancien patron de Sigfox, Ludovic Le Moan a tenu à prendre la parole ce mardi 4 octobre. La prise de position du Sicoval à son égard est injustifiée selon lui et il met en avant ce qu'il a apporté au territoire.
Ludovic Le Moan, le cofondateur de Sigfox a accueilli avec amertume les propos de Jacques Oberti à son égard.
Ludovic Le Moan, le cofondateur de Sigfox a accueilli avec amertume les propos de Jacques Oberti à son égard. (Crédits : Rémi Benoit)

"Un profond sentiment d'ingratitude". Voilà comment Ludovic Le Moan, le cofondateur et ancien président de Sigfox, a accueilli les propos de Jacques Oberti à son encontre relayés par La Tribune quelques jours plus tôt.

Lire aussiSigfox : le Sicoval satisfait du repreneur, mais acide sur l'ancienne direction

"Je tiens à préciser que je n'ai jamais bénéficié d'aucun traitement de faveur, ni sur le plan personnel ni pour les entreprises que j'ai dirigées. Je me tiens prêt à recevoir de la part du Sicoval les preuves qui en justifieraient le contraire (...) Le soutien financier du Sicoval a uniquement été fléché vers l'association IoT Valley, validé par ses équipes. Du temps de mon mandat, Sigfox a toujours honoré ses loyers et participé au soutien de l'association IoT Valley", a par ailleurs écrit Ludovic Le Moan dans un texte.

Lire aussiLudovic Le Moan remplacé à la tête de Sigfox

L'entrepreneur a aujourd'hui fondé une nouvelle entreprise autour de l'internet des objets, allant même jusqu'à se positionner avec celle-ci pour le rachat de Sigfox qui a mis au point ce réseau bas débit pour l'IoT. Mais il conteste les propos du président de l'intercommunalité du Sicoval à propos d'éventuelles aides publiques qui auraient été délivrées sur son ancienne affaire.

Lire aussiReprise de Sigfox : Unabiz favori, Ludovic Le Moan jette l'éponge

"Nous avons énormément soutenu Sigfox et la pépinière IoT Valley. Le repreneur de Sigfox, je l'ai rencontré et il est assez différent dans son approche de Ludovic Le Moan. Nous avons face à nous quelqu'un qui est concentré sur le modèle économique sur lui-même et non pas qui attend des aides publiques. Du coup, cela nous intéresse. Le changement au sein de Sigfox nous intéresse. Nous avons quelqu'un de plus posé pour construire l'avenir ensemble", avait pourtant déclaré Jacques Oberti.

Lire aussiSigfox passe sous drapeau singapourien : le plan du nouveau propriétaire

Ces propos de l'élu local sur la gestion financière du fondateur de Sigfox n'ont pas manqué de faire réagir aussi le principal visé.

"Au demeurant, je considère que Sigfox n'est pas un échec industriel, je déplore comme beaucoup le fait que nous n'ayons pas réussi à financer le projet dans sa totalité. Mais aujourd'hui, l'infrastructure est bel et bien là, au service des industriels. Enfin, je lis en filigrane que je n'étais pas orienté business... Je rappelle que Sigfox a généré, sous ma direction, plus de 150 millions d'euros de revenus et je souhaite que cela continue", répond Ludovic Le Moan.

Lire aussiSigfox :ces mauvais résultats financiers qui ont mené au redressement judiciaire

Ce qu'il ne dit pas, c'est que les mots de Jacques Oberti à son propos étaient grandement liés au financement du projet de "Data Valley" qui deviendra concret à l'été 2023. Il est d'ailleurs pensé comme un prolongement de l'IoT Valley, une pépinière de startups gérée par l'association du même nom et présidée par Ludovic Le Moan. Pendant de longs mois voire années, les collectivités locales et Sigfox se sont écharpés à propos du financement de ce bâtiment de six étages qui va voir le jour à Labège, aujourd'hui estimé à plus de 40 millions d'euros. Si aucun accord n'était trouvé sur le sujet, Ludovic Le Moan avait menacé à plusieurs reprises de déménager en dehors de la région toulousaine Sigfox et ses équipes.

"Le premier bâtiment de l'IoT Valley, siège de l'association, était initialement une friche industrielle. Nous l'avons redynamisée en seulement une année. Depuis, de nombreux talents et industriels sont venus s'installer à Labège. L'association IoT Valley, bénéficiant de la notoriété de ses pépites, a fait rayonner l'aura de Labège à l'échelle nationale et internationale. La valeur créée par l'ensemble de l'écosystème et toutes les externalités positives induites sont bien supérieures aux subventions consenties par le Sicoval à l'association. En ce qui concerne le projet « Data Valley », je reste convaincu qu'il faut de l'ambition pour notre région et ce bâtiment totem doit permettre de favoriser les synergies entre industriels et startups et accélérer la transformation industrielle des entreprises", a conclu dans son texte l'ancien patron de Sigfox.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.