Régionales : Antoine Maurice (EELV) veut soutenir "la nécessaire transformation de l'aéronautique"

Le candidat écologiste aux élections régionales d'Occitanie a dévoilé son programme économique. Dans celui-ci, Antoine Maurice et sa liste Occitanie Naturellement prévoient de participer activement à la transformation de la filière aéronautique. Par ailleurs, le candidat EELV entend instaurer la conditionnalité des aides sur des critères sociaux et écologiques, tout en expérimentant le revenu universel.

5 mn

Antoine Maurice (au centre de la photo) a présenté son programme économique dans le cadre des élections régionales en Occitanie de juin prochain.
Antoine Maurice (au centre de la photo) a présenté son programme économique dans le cadre des élections régionales en Occitanie de juin prochain. (Crédits : Rémi Benoit)

Dans une tribune publiée exclusivement dans ces colonnes sur sa vision pour l'aéronautique, le candidat défait aux dernières élections municipales à Toulouse avait alors proposé dans l'entre-deux tours l'organisation d'Assises nationales de l'aéronautique. Aujourd'hui tête de liste écologiste pour les prochaines élections régionales en Occitanie, Antoine Maurice remet au goût du jour cette intention de dialogue et de coopération. La tête de liste Occitanie Naturellement propose la constitution "d'un accord global sur la mutation de la filière aéronautique", qui emploie plus de 100.000 personnes en Occitanie.

Lire aussi : Régionales 2021 en Occitanie : "EELV y va pour gouverner", prévient Antoine Maurice

"Aujourd'hui, on regarde les licenciements dans cette filière sans agir. Nous souhaitons prendre le leadership politique et l'initiative en actionnant tous les outils que nous avons à notre disposition. Dans cette démarche, nous souhaitons associer l'État, les collectivités locales, l'Europe et les syndicats afin de se mettre tous ensemble autour de la table pour poser les bases de cette mutation", déclare Antoine Maurice, qui entend associer d'autres régions concernées par cette filière.

Lire aussi : Régionales : en Occitanie, Antoine Maurice (EELV) mise sur le train pour sa politique de mobilité

Ce "sommet" dédié à l'aéronautique doit déboucher sur plusieurs axes stratégiques comme la diversification des entreprises du secteur là où les transferts technologiques sont possibles, mais aussi la formation voire la reconversion des salariés du secteur impactés par la crise sanitaire, pour ne citer que ces dimensions souhaitées.

Pour financer ses intentions, le candidat écologiste mise sur le prochain CPER (Contrat plan État-Région), un engagement mutuel pluri-annuel qui grave dans le marbre les subventions de l'État sur divers projets régionaux comme la construction d'un lycée. Le prochain, qui doit couvrir la période 2021-2027, est actuellement en négociations entre la préfecture et le conseil régional d'Occitanie pour un montant qui devrait tourner autour de 5,7 milliards d'euros.

"Même s'il est actuellement discuté, il ne sera pas voté par les élus régionaux d'ici l'élection et il sera donc possible de l'amender. Aujourd'hui, la région mise uniquement sur le volet R&D pour accompagner la mutation de la filière aéronautique. Nous, les écologistes, voulons faire de la puissance publique un acteur puissant de cette transformation avec les moyens du CPER", expose le candidat.

Conditionnalité des aides et revenu universel pour les jeunes

Par ailleurs, Antoine Maurice regrette l'ampleur de la casse sociale provoquée dans cette filière par la crise sanitaire. "Les suppressions d'emplois en cours dans la filière aéronautique touchent près de 8 500 personnes sans compter les milliers d'intérimaires", décompte-t-il, tout en pointant également du doigt la situation sociale de la sous-traitance automobile dans l'Aveyron (SAM et Bosch).

Lire aussi : Plongée dans l'Aveyron, une terre meurtrie par la transformation de l'automobile

"Cela démontre que les industriels sont incapables d'anticiper les mutations liées à la transition écologique. Aussi, il revient à la puissance publique de le faire au titre de l'intérêt général", n'hésite pas à dire Antoine Maurice pour justifier la mobilisation future du CPER à cet effet.

Alors, le candidat écologiste se dit prêt à refuser tous "les licenciements financiers". Ainsi, la tête de liste d'Occitanie Naturellement prévoit de remettre en cause tous les soutiens financiers du conseil régional dès que des licenciements seront opérés. De plus, "afin de garantir l'émergence d'emplois écologiques et socialement responsables", EELV compte instaurer des eco-conditionnalités voire des socio-conditionnalités aux aides de la collectivité à destination des entreprises. Néanmoins, il prévoit également "un bonus écologique pour les entreprises qui vont au-delà des exigences".

Lire aussi : Régionales 2021 : l'EELV Antoine Maurice présente son plan pour une meilleure qualité de l'air en Occitanie

Sur le plan social, la liste de gauche n'entend pas s'arrêter là et prévoit un revenu de transition écologique à l'égard des viticulteurs. "L'Occitanie gérée par des écologistes aidera à la conversion en production biologique. La production en agriculture biologique génère en moyenne un chiffre d'affaires de 17 000 euros par hectare, soit 46 % de plus qu'en conventionnel. Outre la nécessité environnementale, le passage au bio représente aussi un bénéfice en matière économique", justifie le camp mené par Antoine Maurice.

Ce dernier prévoit un autre revenu spécifique, à savoir "le revenu universel d'existence". "Nous voulons l'expérimenter", fait savoir le candidat et pour cela, il compte travailler avec la Caisse des dépôts et les conseils départementaux. L'écologiste prévoit ainsi de le tester avec 500 jeunes tirés au sort, mais aussi dans un territoire rural et un territoire urbain à forte mixité sociale. Tout cela à la condition de gagner les élections régionales en Occitanie prévues les 20 et 27 juin.

Lire aussi : Régionales : La Tribune organise un débat en Occitanie le 1er juin

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.