Avec son mobilier actif, Makiba veut améliorer le bien-être au travail

 |   |  572  mots
Franck Taverriti, à gauche, et Nicolas Fabries, à droite, sont les fondateurs de la société Makiba.
Franck Taverriti, à gauche, et Nicolas Fabries, à droite, sont les fondateurs de la société Makiba. (Crédits : Makiba)
L'entreprise toulousaine Makiba, conçoit du mobilier actif pour les travailleurs sédentaires. L’idée est de les accompagner vers un mode de vie plus actif grâce notamment à des bureaux, motorisés et réglables en hauteur, qui permettent de passer d'une position assise à debout lorsque c'est nécessaire. Présentation.

Fondée en avril 2017 par Franck Taverriti et Nicolas Fabries, l'entreprise toulousaine Makiba est engagée dans une démarche visant à améliorer la qualité de vie au travail gâce au mobilier. Elle conçoit des postes de travail (bureaux, tables de réunion, etc) actifs, motorisés, électriques et réglables en hauteur. Équipés d'une commande électrique, ils permettent d'alterner les positions, en passant d'un mode assis à debout et vice versa. L'idée est d'éviter aux travailleurs de rester assis toute la journée et limiter ainsi les comportements sédentaires.

"Notre mobilier s'adapte à la taille de l'utilisateur qu'il soit assis ou debout. Il peut descendre très bas pour les plus petits et monter très haut pour les plus grands. Un simple double clic sur la commande permet de passer d'une position à l'autre, de façon rapide et silencieuse. Il est équipé d'un système d'alerte visuelle, qui rappelle à la personne qu'il est temps de se lever lorsqu'elle passe plus d'une heure assise, en passant du vert au rouge. Le bureau réglable en hauteur a des vertus médicales. Il permet, entre autres, d'éviter les problèmes musculaires et améliorer l'oxygénation du cerveau" explique Nicolas Fabries,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :