Sur la terre mère de la 0G, Toulouse, Orange séduit les entreprises avec la 5G

En plein développement, la 5G séduit tout d'abord les entreprises, avant le grand public. Dans la Ville rose, l'opérateur Orange vient d'ailleurs d'ouvrir une infrastructure pour co-développer avec les entreprises services et innovations qui incluront cette nouvelle technologie. Explications et témoignages.

7 mn

L'entreprise Wyca et son dirigeant Patrick Dehlinger ont adopté la 5G pour leur nouvelle génération de robots autonomes, développée à Toulouse.
L'entreprise Wyca et son dirigeant Patrick Dehlinger ont adopté la 5G pour leur nouvelle génération de robots autonomes, développée à Toulouse. (Crédits : Rémi Benoit)

Dans la Ville rose, plusieurs dizaines d'entreprises installées au sein de l'IoT Valley à Labège, ont développé technologies et services autour du réseau bas débit du Toulousain Sigfox, la 0G. Seulement, celui-ci va devoir faire face à la nouvelle concurrence de la 5G.

Lire aussi 4 mnLudovic Le Moan remplacé à la tête de Sigfox

"Il ne faut pas opposer 0G et 5G car chacun répond à des cas d'usage différents. Avant la 5G, ces technologies bas débit se sont développées et peuvent continuer à garder des parts de marché. Néanmoins, la 5G a rassemblé ces différents cas d'usage pour une harmonisation et l'un des objectifs de la 5G c'est notamment l'Internet des Objets (IoT)", ne cache pas Michaël Trabbia, le directeur exécutif Technologies et Innovation d'Orange.

Lire aussi 8 mn« Orange se prépare à l'arrivée des usines intelligentes connectées en 5G »

Tout juste revenu du Mobile World Congres de Barcelone, le dirigeant était de passage à Toulouse, jeudi 1er juillet, à l'occasion de l'inauguration de l'Orange 5G Lab pour la zone Sud-Ouest. Occupant plus d'une centaine de mètres carrés au sein du nouveau campus de l'opérateur à Balma, ce nouveau lieu est avant tout une zone de tests et de réflexion pour les entreprises toulousaines, de la startup au grand groupe, qui veulent intégrer la 5G dans leurs offre et technologie, au sein de laquelle elles peuvent bénéficier de l'appui d'experts de l'opérateur français.

"Avant le marché grand public, la 5G est tout d'abord une rupture technologique pour l'entreprise et l'industrie, avec des cas d'usage comme la maintenance augmentée ou le contrôle qualité. Ici donc, nous aidons les entreprises à intégrer la 5G dans leurs propres services et technologies. C'est une levier de compétitivité des entreprises et de développement territorial", justifie le dirigeant, qui s'appuie notamment sur une étude menée par son employeur avec GlobalWebIndex, qui fait savoir que 72% des entreprises déclarent aujourd'hui attendre de leur opérateur un accompagnement sur la 5G pour tester, expérimenter et développer en avance de phase de nouveaux services.

Orange Michaël Trabbia

Michaël Trabbia, le directeur exécutif Technologies et Innovation d'Orange, estime que la 5G rassemble toutes les fonctionnalités de la 0G (Crédits : Rémi Benoit).

Toutes les entreprises y vont, de la startup au grand groupe

"De nombreux acteurs nous ont fait savoir leur intérêt pour la 5G, et cela vaut pour toutes les tailles d'entreprise", souligne Patricia Goriaux, la directrice Orange Grand Sud-Ouest. En plus, le groupe bénéfice d'un incubateur de startups à Blagnac, la Villa Occitanie, qui lui permet de repérer de futures entreprises partenaires.

Accompagnée par le membre du CAC40, la startup toulousaine voire la PME Kawantech - qui développe des capteurs pour rendre intelligent les lampadaires publics - travaille avec Orange pour adapter sa technologie à la mobilité autonome. Une interconnexion entre les deux modules où la 5G aura un rôle majeur. "Nous voulons être un acteur de la ville intelligente", lance Yves Le Henaff, le président-directeur général de Kawantech.

Lire aussi 3 mnKawantech poursuit son implantation en France en s'attaquant aux petites villes

 "Nous avons fait un capteur qui analyse tout ce qui passe pour un lampadaire. Quand c'est une voiture, nous laissons l'intensité d'éclairage à 10% étant donné que la voiture a ses propres éclairages. Mais quand il s'agit d'un piéton, nous augmentons cette intensité. Ces capteurs intégrés dans une cinquantaine de rues de Toulouse ont permis de réduire de 65% la consommation en énergie de l'éclairage public. Chez Airbus, sur un de ses parkings à Blagnac l'économie d'énergie est montée à 82%", explique le fondateur qui compte mettre cette tête-chercheuse à disposition des futures autonomes "qui ont besoin de voir s'il y a un trottoir, si des piétons passent dans la rue, etc".

Lire aussi 9 mnNavette autonome : Entre piétons et voitures à Toulouse, EasyMile s'expérimente à l'Oncopole

Avant d'en arriver aux voitures autonomes au coeur de la ville, qui sont pour le moment cantonnées à des zones dédiées à l'extérieur de l'hypercentre, d'autres acteurs de la mobilité s'emparent de la 5G, notamment pour leurs opérations de tests, créatrices de volumes de données importants.

5G

Sur les 200 chercheurs d'Orange à Toulouse, une trentaine se concentrent sur le développement de la 5G (Crédits : Rémi Benoit).

"Chez Airbus, quand nous faisons un programme d'essais en vol, il y a un nombre incalculable de capteurs dans l'avion. Ainsi, chaque vol génère des téra de données, enregistrées sur des disques durs présents à l'intérieur de l'appareil. Ensuite, nous captons ces données dans notre lab. Et c'est seulement à ce moment-là que nous savons si notre test est une réussite ou non. En cas d'échec, il nous faut réinstaller les disques durs et les capteurs, ce qui prend du temps. Par conséquent, nous avons développé avec les équipes d'essais en vol une technologie. Celle-ci nous permet de poser l'avion face au bâtiment qui dispose de cette nouvelle couverture 5G. Cet équipement nous permet désormais de récupérer une partie des données sans sortir les disques durs. Nous pouvons ainsi gagner au moins deux jours sur nos programmes d'essais en vol (...) Nous avons poussé à leur maximum, voire trop loin, la 4G et le Wifi, et aujourd'hui nous avons des problèmes de stabilité avec eux. Chez Airbus, nous voyons la 5G comme une amélioration des deux", détaille Alexandre Valax, le directeur Réseau et Connectivité d'Airbus.

200 sites d'antennes 5G à Toulouse

Dans les faits, au-delà des avions ou de l'éclairage, ce sont les robots autonomes qui sont les applications les plus concrètes à l'heure actuelle de ce que peut apporter la 5G. Une technologie qui apporte aux entreprises un meilleur débit et donc une latence entre la prise de décision et l'action très faible pour les objets connectés et/ou numériques. Par exemple, la société toulousaine Wyca, spécialisée dans les robots indoor à navigation autonome, travaille avec Orange dans l'intégration de la 5G sur sa nouvelle génération de robots, pour laquelle l'entreprise a des ambitions sur le marché de l'industrie.

Lire aussi 4 mnLe robot du Toulousain Wyca séduit Decathlon

"La 5G nous offre une multitude d'usages. Aujourd'hui, nous avons une vingtaine de robots de cette nouvelle génération qui a été commercialisée, avec des clients aux États-Unis, en Israël et en Europe aussi. Si pour le moment ils sont utilisés principalement pour des usages d'interaction, des tests à visé industrielle ont actuellement lieu avec notamment un bras robotique, ou encore dans la sous-traitance automobile pour convoyer des pièces d'un point A à un point B", expose Patrick Dehlinger, le directeur général de Wyca.

Au-delà des trois entreprises présentées, d'autres devraient adopter prochainement cette nouvelle génération de notre réseau de télécommunications. Une mise à la page qui devrait se faire au rythme du déploiement des antennes dans l'espace public et le développement de réseaux privés pour les sites industriels. À l'heure actuelle, Toulouse et son agglomération bénéficient de 200 sites (comptant chacun trois antennes), dont un tiers a été installé par Orange.

Lire aussi 5 mn5G : le projet 100% français d'Alsatis pour le CHU de Toulouse

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.