"Demain au restaurant" pour payer en avance l'addition en Occitanie

Trois Toulousaines ont décidé de créer "Demain au restaurant". Cette plateforme web propose aux citoyens, fins gourmets, de soutenir les restaurateurs et gérants de bar de la région Occitanie, en achetant en avance des "coupons repas" qui pourront être consommés dès la réouverture des établissements. L’objectif : collecter des avances de trésorerie afin de permettre aux bars et restaurants de redémarrer l'activité dans les meilleures conditions financières possibles. Présentation.

4 mn

Les coupons achetés aujourd'hui, peuvent être consommés durant l'année qui suit.
Les coupons achetés aujourd'hui, peuvent être consommés durant l'année qui suit. (Crédits : Demain au restaurant)

Afin de contenir le Covid-19, l'État a pris la décision mi-mars de fermer les restaurants et bars de France jusqu'à nouvel ordre. C'est donc tout un secteur de l'économie qui se retrouve fortement impacté par cette crise sanitaire sans précédent. Depuis Toulouse, Mathilde Bouterre, Morgane Bouterre et Léa Rabatel ont décidé d'agir en faveur des restaurateurs et gérants de bars de la région Occitanie. À la tête de l'agence de communication toulousaine Food & Com, pour les acteurs de l'alimentation et directrice artistique graphiste et webdesigneuse de profession, elles ont imaginé la plateforme "Demain au restaurant". Cette dernière propose aux consommateurs de la région de payer à l'avance des "bons repas" qu'ils pourront consommer dès la réouverture des établissements, espérée pour le 2 juin. Ainsi, les restaurateurs pourront bénéficier d'une avance de trésorerie salvatrice.

"De par nos métiers, nous accompagnons des acteurs de l'agriculture et de l'alimentation durable, que ce soit des restaurateurs, producteurs ou des fabricants, qui ont été très impactés par la situation actuelle. Nous avons donc cherché une solution pour leur venir en aide. Nous avons trouvé le concept de 'La Grande Bouffe' qui permettait de soutenir les bars et restaurants frappés par la crise sanitaire. Cependant, cela ne s'adressait qu'aux établissements situés à Lille. Nous avons alors décidé de lancer l'équivalant en Occitanie avec 'Demain au restaurant'", raconte Mathilde Bouterre, porteuse du projet.

Lire aussi : Innoside crée Shopignon pour relancer les commerces "non-essentiels" via le web

Des coupons valables 1 an

Le principe est simple. Via la plateforme demainaurestaurant.fr, le client peut choisir le restaurant, le salon de thé ou le bar qui lui convient parmi les établissements référencés. Il a ensuite le choix entre quatre coupons gourmands d'une valeur de 10, 25, 50 ou 100 euros qu'il peut directement payer via le site. Ces derniers sont reçus par mail et peuvent être échangés, comme un chèque cadeau, contre une consommation dès la réouverture des restaurants, et ce, durant une année. En échange de ce geste, les restaurateurs s'engagent à accorder une remise de 10 % sur le montant du "bon repas".

Aujourd'hui, une dizaine de restaurants sont référencés sur la plateforme. Ils sont majoritairement situés en Haute-Garonne, en Aveyron et dans l'Hérault. Parmi cette liste, se trouvent par exemple, le "Flow House", restaurant et salon de thé toulousain qui propose une cuisine 100 % bio. L'établissement montpelliérain, "Sauvage" et ses produits issus des circuits courts, de saison et bruts figure également sur "Demain au restaurant".

"L'idée est de se centrer sur le territoire de l'Occitanie, et promouvoir sa gastronomie locale. Nous voulons valoriser une gastronomie durable avec des restaurants engagés sur différents principes qui proposent une cuisine locale, de saison et faite maison", explique la cofondatrice de Food & Com.

Lire aussi : Comment le centre commercial de Blagnac a obtenu sa réouverture

De la trésorerie en plus

Pour les professionnels de la restauration et les gérants de bars, l'adhésion au concept et le référencement sur le site "Demain au restaurant" coûte 50 ou 100 euros selon la taille de leur structure. Cette somme aide les trois fondatrices à "rembourser les frais de développement de la plateforme" et mener une campagne de communication pour promouvoir la démarche. Une fois le seuil de rentabilité atteint, les initiatrices toulousaines promettent de reverser automatiquement les adhésions "à des associations promouvant l'agriculture durable".

"Nous ne prenons pas de commission sur la vente de coupons, la totalité est reversée aux restaurants. Pour eux, cela leur permet d'acquérir de la trésorerie en attendant la réouverture. Ils peuvent se relancer, acheter des stocks de marchandise sans grignoter leur fonds propres qui ont déjà été fortement impactés. Même si certains font de la vente à emporter ou pourront rouvrir, les coupons leur amènent une trésorerie très utile en ces temps d'incertitude."

Près d'un mois après le début de cette initiative, quelques 10 000 euros de coupons ont déjà été achetés par les consommateurs qui ont hâte de s'attabler dans les établissement dès leur réouverture officielle.

Lire aussi : Des Toulousains lancent un label sanitaire pour sécuriser les commerces

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 26/05/2020 à 19:49
Signaler
geste louable... mais que se passera-t-il pour les restaurants qui auront disparus avant de fournir la prestation payée... ?

à écrit le 25/05/2020 à 15:32
Signaler
Vu le contexte économique ça se comprend mais l'attente de l'addition ne fait elle pas partie d'un tout inséparable quand on mange au restaurant ? Ne surtout pas chercher à enraciner cette pratique au risque de détruire une partie du charme.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.