Comment le centre commercial de Blagnac a obtenu sa réouverture

 |   |  992  mots
Des sens de circulation ont été instaurés au centre-commercial de Blagnac (Haute-Garonne), condition pour la réouverture de sa galerie marchande.
Des sens de circulation ont été instaurés au centre-commercial de Blagnac (Haute-Garonne), condition pour la réouverture de sa galerie marchande. (Crédits : Pierrick Merlet)
Comme tous les centre-commerciaux de Haute-Garonne, la zone commerciale de Blagnac a rouvert ses portes lundi 11 mai. Une reprise d'activité possible grâce à l'instauration d'un protocole sanitaire strict, mêlant innovation technologique et rubalise à l'ancienne. Plongée au coeur d'un pôle économique qui accueille sept millions de visiteurs chaque année habituellement.

Elle est l'une des principales communes de la Métropole, après Toulouse. Mais la ville de Blagnac est surtout réputée pour abriter Airbus, l'aéroport qui génère un trafic annuel d'environ 10 millions de passagers et un grand centre commercial composé de dizaines d'enseignes, avec en fer de lance un hypermarché Leclerc.

"Le centre commercial est aussi un pôle économique important pour la ville de Blagnac, mais aussi pour la région. Chaque année, ce sont pas moins de sept millions de personnes qui s'y rendent pour y faire leurs achats. Mais aujourd'hui, c'est un pôle économique amputé par une baisse de fréquentation de 35 à 40% par rapport à une période habituelle, depuis sa réouverture le 11 mai, avec néanmoins un meilleur taux de transformation. Cela reste une bonne surprise car nous nous attendions à une fréquentation bien plus faible. En Allemagne, les centres commerciaux enregistrent une fréquentation de 30 à 40 % en moins par rapport à une période hors crise sanitaire", le directeur du centre commercial, Thierry Cammas.

Pour obtenir sa réouverture en parallèle du déconfinement, la direction de ce centre commercial de 25 000 mètres carrés, dont 15 000 rien que pour l'hypermarché, a du soumettre rapidement un protocole sanitaire strict à la préfecture de Haute-Garonne, tout comme les six autres centres commerciaux du département.

"J'ai écrit à chacun des directeurs des centres commerciaux au début du mois de mai pour leur demander leur protocole sanitaire afin d'évaluer s'ils étaient en capacité ou non de rouvrir les galeries marchandes. Sur la base de leurs retours, nous avons pu constater que toutes les mesures nécessaires étaient là, ce qui n'empêche pas des contrôles réguliers", raconte Étienne Guyot, le préfet du département de l'Occitanie, en visite au sein du centre commercial le 15 mai.

Lire aussi : Quel est le vrai visage du préfet Étienne Guyot ?

Une application toulousaine pour contrôler le nombre de visiteurs

D'ailleurs, il ne faut pas bien longtemps pour constater les mesures prises. À peine la porte d'entrée passée, un agent de sécurité nous demande de nous avancer doucement le temps de passer devant une caméra reliée à plusieurs écrans. Plus concrètement, c'est une caméra thermique qui mesure quasiment instantanément la température du visiteur avant de l'afficher sur les écrans de contrôle. Une fois ce premier check-point passé, la...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :