Immobilier et environnement : une RE2020 qui interroge les promoteurs en Occitanie

 |  | 829 mots
Lecture 5 min.
En Occitanie, la future RE2020 provoque inquiétudes et crispations.
En Occitanie, la future RE2020 provoque inquiétudes et crispations. (Crédits : ON / Rémi Benoit)
La future réglementation environnementale, dite RE2020 et qui pourrait entrer en vigueur dès le 1er juillet, provoque l'inquiétude des acteurs du secteur immobilier, mais aussi du BTP. En Occitanie, ces derniers craignent un surcoût non négligeable au mètre carré, à la charge des particuliers et investisseurs désireux d'acquérir un bien immobilier neuf à l'avenir. Néanmoins, certains se préparent à ces nouvelles contraintes. Explications.

Alors que la majorité des émissions de gaz à effet de serre (GES) sont générées par les mobilités pour près de deux tiers, derrière, c'est bien le logement qui est "l'activité" la plus polluante. Dès lors, dans la lutte contre le réchauffement climatique et la préservation de l'environnement, le gouvernement français a mis sur pied la RE 2020, la future réglementation environnementale du BTP, présentée en novembre 2020.

Ces futures obligations imposent aux professionnels de la construction neuve de recourir à des matériaux et à des modes constructifs qui peuvent stocker le carbone. Par exemple, les matières biosourcées, d'origine renouvelable (biomasse), végétale (bois) ou animale. "L'idée est de limiter l'émission de carbone d'un bâtiment dans sa phase de construction, mais aussi pendant son exploitation, par le choix des matériaux notamment. La RE2020 prend également en compte le confort d'été (température intérieure l'été sans avoir recours à la climatisation, ndlr)", commente...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :