Immoblade décroche un premier contrat pour son vitrage bioclimatique

La Covid-19 n’aura pas eu raison de la startup toulousaine Immoblade. Après une levée de fonds de 500 000 euros et une labellisation Solar Impulse, l’entreprise a continué son développement post-confinement et travaille sur son plus gros projet à ce jour pour son produit de store bioclimatique directement intégré aux fenêtres : équiper les futurs bureaux du centre de gestion de l’Ariège de 87 vitrages.

4 mn

Xavier Sembely et Patrick Callec sont les deux fondateurs de Immoblade.
Xavier Sembely et Patrick Callec sont les deux fondateurs de Immoblade. (Crédits : Rémi Benoit)

Immoblade a déjà fait un bon bout de chemin. Cette startup lancée en 2018 par deux anciens salariés d'Airbus, Patrick Callec et Xavier Sembely, a imaginé un store intégré aux fenêtres et composé de lames d'aluminium dont l'inclinaison est personnalisée (grâce à un algorithme) suivant l'orientation de la façade équipée, par rapport au soleil. Cette solution optimise l'efficacité énergétique des bâtiments sans avoir recours à la climatisation.

"La courbe du soleil varie selon les saisons. Le matin, le soleil va se lever plutôt vers le nord-est, avant de monter assez vite et assez haut dans le ciel. L'hiver, il va se lever davantage vers le sud-est et rester beaucoup plus bas. Il suffit de positionner les lames parallèles aux rayons du soleil pour le solstice d'hiver. Cela va laisser entrer un maximum de lumière au moment où on a besoin, l'hiver, et l'été comme le soleil est plus haut, il va taper sur les lames et donc se réfléchir pour éviter d'entrer dans la pièce", expliquait à l'été 2019 Patrick Callec, interrogé par La Tribune.

Avec cette innovation, la jeune pousse a réussi à séduire le milieu de l'immobilier et a finalisé une levée de fonds de 500 000 euros en 2019.

 "Le retour de nos premiers pilotes étaient vraiment positifs, et nous avons équipé cinq bâtiments au cours de l'été 2019, dont notamment deux écoles à Toulouse", explique Patrick Callec.

Immoblade

Immoblade

Immoblade a commencé à équiper plusieurs écoles toulousaines il y a un an (Crédits : Rémi Benoit).

87 vitrages dans l'Ariège

Immoblade a continué sur sa bonne lancée en 2020 et a pu signer son plus gros projet à ce jour pour la gamme de vitrage bioclimatique : équiper les nouveaux bureaux du centre de gestion du conseil départemental de l'Ariège, basé à Foix. D'une superficie plancher de 810 mètres carrés, le bâtiment sera composé de 22 bureaux et trois salles de réunion.

 "L'exposition est intéressante, car il y a des entrées solaires assez importantes. Ce projet va nous permettre de réaliser des études de simulation sur les performances thermiques et énergétiques et de confirmer l'intérêt de nos fenêtres, mais aussi de mettre plus en lumière notre innovation", poursuit Patrick Callec.

La pose des 87 vitrages devrait être terminée fin novembre. La startup a également des commandes en cours pour l'autre produit de sa gamme, un verre sérigraphié qui reprend le motif de lignes inclinées. Un modèle qui cible davantage les grandes baies vitrées.

Prix du jury Enerj-Meeting et labellisation Solar Impulse

Immoblade a obtenu par ailleurs plusieurs reconnaissances importantes, comme le prix du jury Enerj-Meeting Paris 2020 décerné entre autres par l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie ) et le CSTB (centre scientifique et technique du bâtiment).

"Cette première reconnaissance a été importante pour nous. Puis en mars nous avons été sélectionnés pour l'appel à projets Ademe 'Vers des bâtiments responsables" dans le cadre de la thématique "Adaptation à long terme du bâtiment'", précise l'entrepreneur.

Par ailleurs, Patrick Callec précise que "le confinement n'a pas été une période totalement négative" pour Immoblade qui a pu se concentrer sur le développement et l'industrialisation. En mai dernier, la solution MiniStore (des stores composés de mini-lames de 10 mm de large, inclinées de façon optimale par rapport à l'orientation de la fenêtre) a été sélectionnée par la fondation internationale Solar Impulse pour le label Efficient Solution.

 "Nous avons passé un an à échanger avec les experts. L'objectif du label était de repérer une solution qui ait un impact positif sur l'environnement, faisable techniquement et économiquement. C'est une très bonne bonne reconnaissance pour nous, une fierté, et c'est un petit clin d'oeil à nos origines ancrées dans l'aéronautique et l'espace", déclare fièrement l'ex-ingénieur chez Airbus.

Après avoir recruté quatre personnes en septembre (dont un étudiant issu de l'école de la seconde chance), Immoblade espère recruter de nouveau et doubler également sa surface de production en 2021.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.