Avec sa stratégie BIM, le promoteur immobilier toulousain LP Promotion distingué

Grâce à une démarche lancée en 2017, le promoteur immobilier LP Promotion sort de terre son premier programme de logements à partir du BIM. Cette méthode de conception innovante, mélangeant data et numérique, a permis à l'entreprise d'être distinguée doublement par sa profession tout récemment. Consistant en l'élaboration d'un jumeau numérique, le promoteur toulousain compte prochainement appliquer cette méthode sur des chantiers de résidence gérée, un marché sur lequel LP Promotion veut devenir un leader national.

4 mn

Les terrasses de Jade, le premier programme immobilier de LP Promotion construit à partir du BIM.
Les terrasses de Jade, le premier programme immobilier de LP Promotion construit à partir du BIM. (Crédits : LP Promotion)

Une pyramide d'argent et une pyramide d'or. Voilà les deux distinctions remises, respectivement par la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) d'Occitanie et la FPI au niveau national, au promoteur toulousain LP Promotion. Des honneurs reçus pour le programme immobilier Les Terrasses de Jade, dans le quartier Borderouge à Toulouse. Cet ensemble résidentiel de 103 logements a ainsi été mis en lumière pour sa méthode de construction qui repose sur le BIM (Building information modeling). Une stratégie de conception innovante qui consiste à élaborer un jumeau numérique du futur bâtiment.

"L'idée de cette conception est de favoriser l'échange des données entre tous les acteurs qui interviennent sur un même chantier, en mettant tout le monde au même niveau d'information. Ainsi, nous gagnons en fluidité dans l'exécution et, s'il est difficile d'évaluer les gains engendrés par un tel procédé, cela évite surtout les pertes. Nous réduisons les risques de dysfonctionnement à la conception et les problèmes techniques lors de la construction d'un bâtiment, qui peuvent causer des retards sur les chantiers. Avec cette démarche de BIM, il y a aussi une volonté de transparence totale du projet, notamment à l'égard des services des collectivités quand il s'agit de délivrer un permis de construire", développe Pierre Aoun, le directeur général de LP Promotion.

Mais pour permettre une telle organisation, le promoteur immobilier ne pouvait être seul à entreprendre cette numérisation de la conception, devant dès lors embarquer avec lui les sous-traitants.

"Pour mener à bien ce projet Les Terrasses de Jade, nous avons dû créer un mouvement local autour du BIM, et pour y parvenir nous avons été accompagnés par la fédération du bâtiment de Haute-Garonne. Nous avons alors lancé un appel d'offres et offert un accompagnement aux acteurs, même à ceux n'ayant aucune connaissance sur le sujet. Notre volonté est clairement de créer un réseau d'acteurs locaux sur le BIM et de permettre à ces entreprises de capitaliser sur cette approche. Au début, elles ont eu un peu peur de cette manière de procéder, mais le bilan est très positif", se réjouit le dirigeant toulousain.

Lire aussi : BTP : une école du BIM se lance à Toulouse

La résidence gérée, le nouvel eldorado de LP Promotion

L'aboutissement de ce programme immobilier, dont la construction est encore en cours,  n'est que le premier fruit d'une stratégie enclenchée quelques années en arrière. "En 2017, nous avons été le seul promoteur immobilier du Sud-Ouest à signer avec l'État la charte BIM 2022, qui se résume en une stratégie active de transition numérique de la filière du bâtiment", tient à rappeler Pierre Aoun, dont son entreprise s'est doté aussi d'un département R&D il y a cinq ans. Une volonté qui permet à LP Promotion de bénéficier de l'accompagnement du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) sur ce sujet du jumeau numérique.

"Malgré un petit retard sur notre calendrier prévisionnel en ce qui concerne le BIM, en raison de la crise sanitaire, la reprise aidant, il est évident que nous allons vers tout ça. Pour autant, l'idée n'est pas pour le moment de faire tous nos programmes en BIM, mais il ne faut pas perdre l'acquis technique que nous avons développé non plus. Nous nous sommes donc déjà montrés intéressés sur des projets portés par des collectivités hors Occitanie, qui demandent une approche par le BIM, notamment sur des résidences gérées", explique le directeur général.

Celui qui regrette l'instauration de moratoires sur les nouvelles constructions dans certaines grandes villes, "dont on ne voit pas le bout alors qu'il y a une pénurie de logements", mise sur ce marché croissant pour assurer le développement de LP Promotion. Ainsi, en matière de résidence gérée (qui englobe le logement étudiant, inter-générationnel, le coliving et la résidence seniors), le promoteur toulousain né en 1996 ambitionne la livraison de cinq à huit résidences gérées par an en France, soit un millier de logements, alors qu'il dispose déjà de 3.000 unités dans son escarcelle.

"L'année 2020 nous a clairement fait accélérer sur le sujet et nous voulons poursuivre sur cette lancée en devenant l'un des leaders nationaux sur la résidence gérée, dans les cinq à sept ans à venir", annonce Pierre Aoun, à la tête d'environ 200 collaborateurs, bientôt rejoints par une quarantaine de nouveaux salariés.

Pour l'expliquer, le groupe toulousain, qui a atteint les 230 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2020 (contre 260 en 2019), prévoit le renforcement de son maillage dans la région Nouvelle Aquitaine, avec l'ouverture de deux agences à Anglet et La Rochelle, mais aussi l'ouverture d'une seconde agence parisienne.

Lire aussi : Immobilier : ICC Finance part à la conquête du marché du courtage

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.