Le marché du logement neuf dans le dur à Toulouse après la Covid-19

 |   |  842  mots
Comment le marché de l'immobilier neuf à Toulouse réagit face à la Covid-19 ?
Comment le marché de l'immobilier neuf à Toulouse réagit face à la Covid-19 ?
Après le passage de l'épidémie de la Covid-19, le marché du logement neuf à Toulouse est dans une situation inconfortable. Baisse des mises en vente, recul des achats et diminution des stocks commerciaux... Les professionnels craignent une hausse des prix dans les mois à venir. Décryptage.

"Le marché de l'immobilier neuf toulousain se porte moins bien qu'auparavant, après des années de croissance", annonce sans détour Jean-Philippe Jarno, le président de l'Observer, instance en charge de la veille sur le marché du logement neuf. Et le premier facteur qui explique ceci n'est autre que l'effondrement des mises en vente par les promoteurs immobiliers au cours du premier semestre 2020. Seulement 2 212 logements neufs, dans l'aire urbaine de Toulouse (qui correspond à l'agglomération pour l'Observer) sont entrés sur le marché sur les six premiers de l'année, dont 981 à Toulouse, soit une chute de -40 % par rapport au premier semestre 2019.

Immobilier Toulouse

Les mises en vente, sur l'agglomération toulousaine sont à la baisse depuis 2018 selon l'Observer.

"Il n'y a pas eu une grande différence sur le premier trimestre, la chute s'est surtout effectuée sur le second, au cours duquel le confinement a eu un impact avec très peu de permis de construire délivrés. On retrouve des niveaux de 2009, en sortie...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :