Face à la concurrence, C&A se réinvente à Toulouse

 |   |  533  mots
L'enseigne propose environ 7 000 références différentes dans son magasin à Toulouse désormais.
L'enseigne propose environ 7 000 références différentes dans son magasin à Toulouse désormais. (Crédits : C&A)
L'enseigne d'habillement C&A a présenté un nouveau modèle commercial dans son magasin de Toulouse, inauguré pour l'occasion mercredi 20 mars. Face à une concurrence de plus en plus importante dans la Ville rose, il était primordial pour la marque de se réinventer afin de rester attractive aux yeux des consommateurs. D'autres magasins de la marque en France vont subir une refonte similaire dans les prochaines semaines.

Une entrée repensée, des espaces d'essayage plus grands, moins de références en rayon pour une meilleure lisibilité et un parcours client simplifié qui se veut fluide. Voici en résumé le nouveau visage du magasin de C&A de Toulouse, inauguré mercredi 20 mars. Pour cette enseigne d'habillement, implantée en France depuis 1972 et dans la Ville rose depuis 1983, cette inauguration est le point de départ d'une transformation profonde.

"L'ouverture de ce magasin, qui a connu une longue période de travaux, est la première étape de la rénovation de notre modèle commercial, qui a pour objectif d'être plus proche des attentes des clients", explique Damien Defforey, le directeur général de C&A France depuis février, présent pour l'événement.

Cette réorganisation d'un magasin doté de 2 200 m2 de surface de vente, et qui emploie 22 personnes, doit surtout lui permettre de lutter contre la forte concurrence qui existe dans l'hypercentre toulousain. Malgré son emplacement stratégique, à savoir dans la rue Saint-Rome à l'angle de la place du Capitole, C&A a vu l'enseigne Primark faire une entrée remarquée à Toulouse à quelques centaines de mètres de là en octobre 2018. C'est au tour désormais de la marque Uniqlo de débarquer rue du Poids de l'Huile. "Une concurrence stimulante qui permet de nous remettre en cause", estime l'enseigne.

Un modèle qui va être appliqué ailleurs

Même si la direction ne veut pas communiquer le montant de cette refonte de la boutique toulousaine, on assure qu'elle représente "un lourd investissement" et qu'il sera compliqué de faire de même pour les 160 implantations de la marque en France qui accueillent 65 millions de clients chaque année, conseillés par ses 2 800 salariés.

"Huit magasins en France vont connaître cette même transformation dans les 45 prochains jours. Puis 16 autres vont suivre les 45 jours suivants. Après, nous ferons une pause qui sera surtout un temps d'analyse pour voir ce qui marche et ce qu'il y a à améliorer. Il est certain qu'il y aura des ajustements à faire", développe le dirigeant.

Et pas que sur l'intérieur des magasins. Le réseau en lui-même pourrait prochainement évoluer. "Notre priorité est d'optimiser ce que nous avons. Il n'y aura donc pas d'ouverture mais on pourrait avoir des fermetures", fait savoir Damien Defforey.

D'autres fermetures après Blagnac ?

Une restructuration qui a déjà commencé dans l'agglomération toulousaine. Comme annoncé par La Tribune, le magasin C&A de Blagnac installé dans le centre commercial a fermé ses portes il y a quelques mois et d'autres implantations pourraient subir le même sort.

"Un réseau comme C&A vit et il donc normal qu'il y ait au fil du temps des ouvertures et des fermetures. Mais je tiens à préciser que 100% des salariés de Blagnac ont été replacés en interne", se défend le directeur général France.

Pour rappel, en plus des magasins de Toulouse et Labège, l'enseigne d'habillement dispose de boutiques à Tournefeuille, Fenouillet, Montauban, Albi, Carcassonne et Tarbes, pour ce qui est de l'ex-région Midi-Pyrénées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :