"On ne sortira de cette crise que par une décentralisation" (Sophie Garcia, Medef Occitanie)

 |  | 774 mots
Lecture 5 min.
Sophie Garcia est aussi membre du comité directeur du Medef national, aux côtés de son président Geoffroy Roux de Bézieux.
Sophie Garcia est aussi membre du comité directeur du Medef national, aux côtés de son président Geoffroy Roux de Bézieux. (Crédits : Rémi Benoit)
Réélue récemment présidente du Medef Occitanie, Sophie Garcia compte profiter de ce second mandat pour accompagner ses adhérents dans des transformations de fond comme l'environnement. Par ailleurs, la porte-parole de l'économie régionale est très critique à l'égard du plan de relance français et appelle à des prises de décisions locales pour permettre la reprise économique.

Fraîchement réélue à l'unanimité à la tête du Medef Occitanie, pour un mandat de trois ans, Sophie Garcia ne mâche pas ses mots quand il s'agit d'évoquer la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement et les restrictions autour des activités économiques.

Lire aussi : Qui est Sophie Garcia, la nouvelle présidente du Medef Occitanie ?

"Nous sommes totalement infantilisés. Un tableau de chiffres vous en faites ce que vous voulez ! Pour accompagner la relance, cette sortie de crise doit s'accompagner par des décisions tripartite, avec les représentants locaux de l'État, des médecins du territoire et les représentants de filière. Cela demande la micro-chirurgie, à moins que le gouvernement n'ait pas confiance en ses préfets ? Nous ne manquons pas de solutions !", s'insurge-t-elle.

Pour elle, appliquer un protocole identique dans tous les lieux économiques et divers espaces, ayant chacun leurs...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :