En Occitanie, une reprise d'activité plus difficile qu'au niveau national

 |   |  885  mots
En Occitanie, la reprise d'activité après l'épidémie de la Covid-19 est plus difficile qu'ailleurs, selon la Banque de France.
En Occitanie, la reprise d'activité après l'épidémie de la Covid-19 est plus difficile qu'ailleurs, selon la Banque de France. (Crédits : Rémi Benoit)
Selon une étude de la Banque de France, la reprise d'activité suite au confinement pour lutter contre la Covid-19 est bien plus compliquée en Occitanie qu'ailleurs, hormis dans le BTP. L'analyse démontre que l'industrie et les services de la région payent la spécialisation sectorielle autour de deux secteurs que sont l'aéronautique et le tourisme. Analyse.

Depuis quelques semaines désormais, les plans sociaux et accords de performance collective, très médiatisés de part le contexte, se succèdent. Pour autant, quel est le réel impact de la Covid-19 sur les entreprises d'Occitanie ? Afin d'apporter une réponse, la préfecture de région, suite à une collaboration avec trois startups toulousaines (Guty, JS&CO et Flutiliant), vient de lancer la plateforme "Impact Covid-19". Cette plateforme, grâce aux contributions des entreprises, permet de mesurer l'impact de la crise économique plus particulièrement sur les filières numérique, robotique, aéronautique et santé de la région.

Sans attendre cette démarche, dans une note de conjoncture dévoilée début juillet, l'Insee a évalué le ralentissement de l'activité en juin à - 13 % par rapport à une situation normale, contre - 31 % au cœur de la crise en avril. Avec néanmoins le constat d'une destruction de 37 000 emplois salariés en Occitanie, dont 24 000 intérimaires. Une analyse en accord avec celle de la Banque de France, qui alerte cependant...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :