Occitanie : la filière agroalimentaire face au réchauffement climatique

 |   |  1558  mots
La filière souffrant d’un manque d’attractivité de ses métiers, Area Occitanie a créé un programme pour les présenter à des collégiens, lycéens et des apprentis.
La filière souffrant d’un manque d’attractivité de ses métiers, Area Occitanie a créé un programme pour les présenter à des collégiens, lycéens et des apprentis. (Crédits : Rémi Benoit)
Entre la raréfaction de l’eau et la pression des consommateurs pour consommer local, le premier secteur employeur d’Occitanie tente de faire face à la hausse du thermomètre. Décryptage d’une situation inquiétante pour ce poumon économique régional, malgré des initiatives prometteuses.

L'aéronautique n'est pas le premier employeur régional en Occitanie. C'est un constat qui pourrait surprendre plus d'une personne, mais c'est bien la réalité. Selon une enquête de l'Insee parue en 2018, la filière aéronautique et spatiale régionale emploie environ 86 000 salariés, voire 102 000 si sont pris en compte les métiers partagés avec d'autres secteurs. Malgré ces statistiques impressionnantes, c'est bien la filière agroalimentaire qui représente, et de loin, le plus important employeur de la région. Selon le Conseil régional Occitanie, qui a fait de l'alimentation l'une de ses priorités, ce secteur d'activité représente 164 000 emplois, pour 83 000 exploitations agricoles et 7 200 entreprises agroalimentaires. Et ces données ne demandent qu'à croître selon les acteurs de la filière.

"Dans le secteur de l'agroalimentaire uniquement, et non pas dans la filière qui englobe les exploitations, les entreprises n'arrivent pas à recruter et c'est un frein à leur développement économique. Au niveau régional, Pôle emploi estime à 21 000 le nombre d'emplois non pourvus dans notre secteur d'activité, ce qui est faramineux. Nous souffrons d'un gros problème d'attractivité de nos...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :