Le Sicoval prépare son Small and Local Business Act

 |   |  831  mots
Cette initiative permettra de lancer rapidement 10 à 20 millions d'euros de commande publique pour relancer l'économie.
Cette initiative permettra de lancer rapidement 10 à 20 millions d'euros de commande publique pour relancer l'économie. (Crédits : Rémi Benoit)
Afin d'accompagner la relance de son économie, et ainsi préserver les emplois du territoire, le Sicoval (l'intercommunalité du sud-est toulousain) vient de voter le lancement d'un plan de relance évalué à 2,5 millions d'euros. Mais celui-ci sera également accompagné d'un "Small and Local Business Act", soit une garantie aux entreprises de 10 à 20 millions d'euros de commande publique rapidement. Néanmoins, il est encore difficile pour l'intercommunalité d'évaluer le montant de la facture finale de la crise. Les précisions avec son président, Jacques Oberti.

Les collectivités locales approuvent une à une des plans de relance pour l'économie, dans le respect de leurs compétences, afin de préparer la fin du confinement fixée au 11 mai. Ainsi, le Sicoval, l'intercommunalité du sud-est toulousain, vient de voter en conseil communautaire un plan de relance évalué à 2,5 millions d'euros. Une somme qui provient des marges de manoeuvre de cinq millions d'euros que s'est dégagée la collectivité en début de mandat grâce à "une toute petite augmentation des impôts", le reconnait Jacques Oberti, président du Sicoval, mais aussi maire d'Aiguesvives.

"Dès le 25 mars, j'ai annoncé un certain nombre de mesures d'urgence pour soutenir le tissu économique de notre territoire, comme la suspension de nombreuses factures et redevances, le loyer dans nos pépinières notamment et la mise en place d'une cellule avec nos équipes économiques pour accompagner les entreprises vers les dispositifs régionaux supplémentaires auxquels elles ont le droit. L'urgence passée, ce plan de relance doit redonner des perspectives à nos entreprises et donc notre territoire. Notre première priorité pour nous sera l'emploi, une question qui concerne aussi bien les employeurs que les foyers", explique à La Tribune l'élu local.

Lire aussi : Covid-19 : la Région Occitanie dévoile un plan d'urgence de 250M€

Ainsi, ce plan de relance de l'économique contient notamment la transformation de ces reports de facture pour les entreprises (déchets, eau, assainissement, charges dans les zones d'activités, loyers, etc.) en exonération totale. Si l'intercommunalité de 86 000 habitants réfléchit également à un geste envers les ménages, cet effort financier va représenter environ un dixième de la somme du plan.

"Mais attention, si nous faisons trop de cadeaux au monde économique, et que cela fragilise donc la santé économique de la collectivité, le seul levier de compensation que nous aurons sera l'impôt sur les ménages, ce qui serait terrible pour eux. Il faut donc être très vigilant sur ce point et éviter un effet d'aubaine de la part des entreprises", met en garde Jacques Oberti.

Plus de 10 millions d'euros de commande publique rapidement

Néanmoins, cet investissement de près de trois millions d'euros sur le territoire va être accompagné d'une autre initiative à vocation économique. Comme Jean-Luc Moudenc qui a instauré un Small Business Act, à destination de la...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :