MEETT sera le nom du nouveau Parc des Expositions

 |   |  534  mots
Les trois collectivités partenaires dans ce projet ont dévoilé le nom du nouveau Pex lundi 3 décembre.
Les trois collectivités partenaires dans ce projet ont dévoilé le nom du nouveau Pex lundi 3 décembre. (Crédits : Pierrick Merlet)
Le futur Parc des expositions, bâti actuellement au nord de l'agglomération toulousaine (à proximité de Beauzelle), a enfin un nom. Dans un souci de commercialiser le lieu efficacement sur la scène internationale, les collectivités locales ont choisi de l'appeler MEETT. L'annonce de son nom a notamment été marquée par des allusions au projet de fusion Métropole-Département lors des prises de parole des élus.

Depuis le début de sa médiatisation, le projet était communément appelé "Pex" pour Parc des expositions. Désormais, le temps de la commercialisation est arrivé et l'édifice a besoin d'un "nom plus sexy", comme l'a suggéré Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole. "Sur le marché international, ce n'est pas avec un nom comme celui-ci que nous pouvons commercialiser efficacement sur la scène internationale", ajoute l'élu. Alors après concertation, Toulouse Métropole, le Département de la Haute-Garonne, et la Région Occitanie ont décidé de le nommer MEETT.

"C'est un nom court et facilement appropriable, avec une compréhension immédiate, pour des cibles françaises et internationales. Il renvoie autant à l'idée de rencontres humaines et professionnelles à l'occasion de grands événements, que d'idées à partager dans tous les domaines", justifie Europolia, la société publique locale d'aménagement de Toulouse Métropole en charge de la bonne tenue du chantier.

La présentation de cette nouvelle identité "commerciale" a été l'occasion de faire un point sur l'avancée du chantier, pour le moment satisfaisante. "Nous sommes dans les clous du planning que nous nous sommes fixés", analyse Bernard Keller, vice-président de la Région Occitanie, qui participe au financement du projet. Si le calendrier est respecté jusqu'à son terme, le nouveau Parc des expositions sera terminé début 2020 et accueillera son premier événement en juin de la même année.

Lire aussi : PEX : un chantier pour que Toulouse change de dimension

La mise au point du Département

Une performance peu commune pour l'un des plus importants chantiers publics de France qui s'étale sur 100 hectares. Une telle surface utilisée ne va pas sans un financement hors norme : 311 millions d'euros hors taxe, voilà le montant global du projet. Ainsi, Jean-Luc Moudenc n'a pas manqué de rappeler que la Métropole amène 63% de cette somme. Néanmoins, un autre élu a tenu à souligner la contribution de sa collectivité au MEETT.

"Je suis très heureux d'être ici en tant que partenaire-financeur. Ce nouveau Parc des expositions est l'exemple même de la coopération et du partenariat intelligent et efficace entre les collectivités territoriales dans le respect et l'intégrité de chacun. Le Conseil départemental est le partenaire de proximité indispensable des communes et des intercommunalités, qu'elles soient métropolitaines, périurbaines ou rurales. De plus, le Département est le trait d'union entre tous ces territoires.(...) Ce défi (qu'est le nouveau Pex) sera remporté par la cohésion et le partenariat, et non la déchirure", a déclaré lors de sa prise de parole Georges Méric, le président du Département de la Haute-Garonne qui subventionne ce chantier à hauteur de 45 millions d'euros.

Des propos directement adressés au président de Toulouse Métropole, Jean-Luc Moudenc, qui souhaite aborder les compétences du Conseil départemental sur le périmètre métropolitain, comme c'est le cas depuis peu à Lyon. Une fusion Département-Métropole actuellement étudiée par le gouvernement.

Lire aussi : Fusion Métropole-Département : Bordeaux prêt à lâcher Toulouse ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :