Aéronautique : Sogeclair et Addup créent une joint-venture spécialisée fabrication additive

 |   |  426  mots
Vincent Ferreiro et Philippe Robardey au Bourget le 20 juin 2017
Vincent Ferreiro et Philippe Robardey au Bourget le 20 juin 2017 (Crédits : SA)
Au Salon du Bourget le 20 juin, le Toulousain Philippe Robardey a annoncé la création d'une nouvelle société, PrintSky, dédiée à la fabrication additive, en joint-venture avec Addup (Clermont-Ferrand). C'est Philippe Robardey ou Marc Darolles, (coprésidents de Sogeclair) qui dirigera cette société basée à Toulouse.

Ils ont invité la presse sur le stand de Sogeclair au Salon du Bourget pour annoncer la nouvelle : Philippe Robardey, PDG de Sogeclair (et président de la CCI de Toulouse) et Vincent Ferreiro, PDG de la toute jeune société auvergnate Addup, ont signé mardi 20 juin accord pour la création d'une joint-venture spécialisée dans la fabrication additive : PrintSky.

Cette société, détenue à 51% par Sogeclair et à 49% par Addup sera basée à Toulouse. Pour accueillir plusieurs machines de fabrication additive, le site d'Aviacomp (filiale de Sogeclair créée avec Mecahers), sera étendu d'ici mi-2018.

 "Repenser les pièces et leurs fonctions"

PrintSky sera une société de conseil et se présente comme "une plateforme technologique de fabrication additive donnant accès à des services de conception, certification et validation jusqu'à la réalisation de prototypes et de préséries permettant de faire la preuve de concept avec transmission au client de tous les paramètres nécessaires à la production série". Elle s'appuiera pour cela sur les compétences de l'ingénieriste Sogeclair, et d'Addup, elle-même étant le fruit de la collaboration de deux gros industriels, Fives et Michelin.

"Les clients ont besoin d'accompagnement, notamment pour identifier les pièces éligibles à la fabrication additive, mais aussi pour le design et réalisation de prototypes. Nous n'avons pas vocation à produire les pièces. Pour cela nous adresserons nos clients à des sous-traitants", précise Vincent Ferreiro.

"Quand on parle d'ALM, il ne s'agit pas de produire les mêmes pièces qu'en fabrication additive en rajoutant de la matière au lieu d'en enlever. Il s'agit de repenser les pièces et les sous-ensembles, repenser leurs fonctions, au prisme de l'ALM", précise Philippe Robardey.

Lire aussi : Sogeclair Aerospace mise sur l'impression 3D pour se démarquer de la concurrence

La nouvelle société se basera sur les technologies d'impression 3D existantes comme le lit de poudre laser et le faisceau d'électron, mais de nouvelles technologies sont en cours de développement via un important programme de R&D mené par Addup, Sofia (pour Solutions pour la Fabrication Industrielle Additive métallique).

La nouvelle joint-venture ne communique pas de prévision de chiffre d'affaires et reste floue sur la gouvernance. "La société sera dirigée par un 'Sogeclair', moi-même ou Marc Darolles", indique néanmoins Philippe Robardey.

Actuellement 12 personnes issues de Addup et Sogeclair travaillent pour PrintSky, des effectifs qui évolueront en fonction de la demande.

 Lire aussi : Aéronautique : comment la fabrication additive va bouleverser la supply chain

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :