L'Occitanie présente au Salon du Bourget

 |   |  1034  mots
Lors de sa dernière édition, en 2015, le salon du Bourget a réuni 2 303 exposants
Lors de sa dernière édition, en 2015, le salon du Bourget a réuni 2 303 exposants (Crédits : Guillaume Lecompte-Boinet)
Leader européen dans le secteur de l'aéronautique, du spatial et des systèmes embarqués, la région Occitanie se doit d'être particulièrement visible lors du Salon du Bourget. Tous les deux ans, cet événement rassemble les plus grands noms de l'industrie aéronautique et spatiale. Tour d'horizon de la mobilisation régionale pour l'édition 2017.

Accompagner des entreprises locales sur des salons internationaux, Madeeli s'en est fait une spécialité. L'agence de développement économique de la région Occitanie a déjà emmené dans ses valises 253 entreprises sur 16 salons différents (Mobile World Congress, Hambourg Aircraft Interiors...) depuis 2015. Mais s'il y en a un à ne pas manquer, c'est le Bourget. Le Salon international de l'aéronautique et de l'espace est un rendez-vous qui se réserve quasiment un an à l'avance. Pour cette édition 2017, tous les stands étaient complets 8 mois avant le coup d'envoi, ce lundi 19 juin 2017. À l'arrivée, le pavillon commun Occitanie & Nouvelle Aquitaine s'impose, avec 1 456 m2 dont 80 m2 d'espace commun de promotion et d'accueil. Il rassemble 140 entreprises, dont 73 d'Occitanie et 67 aquitaines.

Si, selon le président de la CCI Occitanie Alain Di Crescenzo, "c'est la délégation la plus importante du salon", l'information est néanmoins difficile à vérifier car les organisateurs du salon du Bourget n'ont pas la possibilité de le confirmer définitivement.

Plusieurs autres entreprises ont leur stand propre comme Airbus, bien sûr, mais aussi Liebherr Aerospace, Prismadd ou Figeac Aéro, pour ne citer que les plus gros.

L'enjeu du Bourget

Quelques chiffres permettent de réaliser l'impact que représente le Bourget pour une entreprise qui s'y rend : lors de la dernière édition en 2015, le salon a réuni 2 303 exposants en provenance de 48 pays, près de 150 000 visiteurs professionnels de 165 pays et 4 359 journalistes de 72 pays (presque autant que pour le festival de Cannes où 4 500 journalistes sont accrédités !). Quant au grand public, on a compté plus de 200 000 visiteurs.

La région Occitanie compte dans la filière aéronautique et spatiale 86 000 emplois, un tissu de plus de 800 entreprises - sous-traitants et fournisseurs - qui représentent plus de 10 milliards d'euros de chiffres d'affaires annuels. "Nous sommes un acteur incontournable du secteur", commente Carole Delga, présidente de la Région, qui vit là son tout premier salon du Bourget.

"Notre territoire dispose également d'un potentiel de formation et de recherche unique en Europe. Nous sommes présents en force sur le Salon du Bourget : il s'agit pour nos entreprises d'une vitrine incomparable pour aller à la rencontre de clients potentiels et conquérir de nouveaux marchés. Cette présence forte au Bourget nous permet également de promouvoir l'attractivité de notre territoire en vue de l'accueil futur d'entreprises et d'établissements de recherche ou de formation."

Le dispositif mis en place

Pour accompagner les entreprises locales sur le Salon du Bourget, le pôle Aerospace Valley et la CCI Occitanie se sont associés à Madeeli et au Conseil régional.

"C'est the place to be, l'endroit où l'on signe les contrats", assure Alain Di Crescenzo, président de la CCI Occitanie.

C'est la Région Occitanie, en tant que maître d'ouvrage, qui finance les PME qui participent au Bourget (un soutien par entreprise pouvant aller jusqu'à 50 % des frais de participation : stand nu, aménagement, inscription, prestations techniques, frais de communication). En 2015, cela a représenté une enveloppe de 110 000 euros. En tant que maitre d'œuvre, la CCI Occitanie gère les relations avec le Salon et est le contact privilégié des entreprises pour la partie administrative et technique. L'agence Madeeli a en charge la décoration du pavillon, la signalétique, la communication, les relations presse et le programme. Le Comité régional de tourisme d'Occitanie, le musée Aeroscopia, la Cité de l'Espace, la Ferme des Étoiles et le Pic du Midi sont quant à eux sollicités pour l'animation des journées grand public les vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 juin.

Aerospace Valley s'occupe notamment de l'animation de plusieurs débats et tables rondes : "Big data et transport aérien" le 21 juin à 9h et "Cyber attaques sur les PME de la filière aéronautique, risques et enjeux" le 22 juin à 9h.

"80 % des entreprises emmenées sur le Bourget sont membres d'Aerospace Valley. Nous jouons  fond la carte du collectif, de la filière Sud-Ouest", commente Agnès Paillard, présidente d'Aerospace Valley.

Les startups bien représentées

Ce salon 2017 voit naître le Paris Air Lab : 3 000 m2 dédiés à la recherche, à l'innovation et à la prospective. Y seront représentées plusieurs pépites aéronautiques locales : InnovATM, Nanolike, Doneclé, Airbone Concept, Syntony, Terranis, 3D Trust, Flight Watching, Seclab, Geoglex, Opt'alm et Skylights.

Un nouveau plan aéronautique présenté

Au Bourget, Carole Delga présente ce lundi 19 juin les grandes lignes du nouveau Plan régional pour l'aéronautique, qui sera engagé avant fin 2017, le plan Ader 4. Dans le cadre des fonds régionaux Ader, 170 M€ ont déjà été engagés depuis 2011. Le nouveau plan a pour vocation d'accompagner les entreprises du secteur en prenant en compte les nouveaux défis auxquels elles doivent faire face, notamment l'arrivée de nouvelles technologies comme la fabrication additive, la préparation de l'avion plus électrique et plus propre, ou encore les enjeux de performance économique liés à la concurrence accrue des pays bas-coûts.

"Occitanie est le berceau de l'aéronautique. Elle est aussi la région de l'innovation où s'imagine et se construit l'avion de demain. Nous dévoilerons toute notre ambition et tout notre potentiel dans ce domaine, à l'occasion du prochain Salon du Bourget", revendiquait Carole Delga en amont de l'événement.

La Région consacre en moyenne 30 millions d'euros par an à la filière et à ses entreprises et le plan Ader4 s'inscrit dans le nouveau Schéma régional de développement économique d'innovation et d'internationalisation (SRDEII).

Dans le cadre de ce plan, quatre ambitions sont fixées sur la période 2017-2020. En premier lieu, il s'agira de faciliter la structuration de la filière souhaitée par de nombreux acteurs afin de permettre l'émergence d'entreprises plus solides. L'augmentation de la capacité de production, la préparation de l'avion du futur - sur laquelle un appel à projet collaboratif a été lancé dans le cadre des appels "Readynov" - et le soutien à la formation sont les trois autres axes prioritaires du plan. En cours d'élaboration avec l'État, qui participera au financement, ce plan doit être adopté en Assemblée plénière d'ici à la fin de l'année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :