Le Gers se mobilise pour le vaccin contre la Covid-19, avant la venue de Jean Castex en Occitanie

 |  | 621 mots
Lecture 3 min.
Le Premier ministre, Jean Castex, est attendu à Tarbes pour visiter un centre de vaccination.
Le Premier ministre, Jean Castex, est attendu à Tarbes pour visiter un centre de vaccination. (Crédits : LUCY NICHOLSON)
Alors que le Premier ministre est attendu dans la région Occitanie pour, notamment, présenter la stratégie vaccinale sur le territoire régional samedi 9 janvier, à Tarbes, des personnalités du Gers se mobilisent en faveur du vaccin contre la Covid-19. Une cinquantaine de personnalités s'engagent en sa faveur dans une tribune.

Ils sont présidents d'intercommunalités, maires, sénateurs, députés, présidents d'association, restaurateurs, hôteliers, acteurs culturels, sportifs, et ils ont deux points communs. Cette cinquantaine de signataires sont gersois et gersoises et ils sont favorables à la vaccination contre la Covid-19. C'est ainsi que sur l'initiative du député du Gers de La République en Marche (LREM), Jean-René Cazeneuve, une cinquantaine de personnalités du département "du canard" viennent de publier une tribune appelant la population locale à entreprendre les démarches pour se faire vacciner, à terme.

"Cette vie chamboulée avec son lot de drames économiques et sociaux ne peut durer éternellement. Nous devons sortir de cette épidémie, et ne plus vivre avec cette épée de Damoclès qui pèse sur les plus fragiles d'entre nous, en particulier les jeunes et les précaires. Nous disposons aujourd'hui d'une nouvelle arme dans cette bataille, qui elle aussi appelle à la responsabilité de chacun : la vaccination.

(...)

Notre département s'y prépare, et nous appelons chaque Gersoise et chaque Gersois à la mobilisation en faveur de cette mesure de santé publique", co-écrivent notamment les signataires.

Lire aussi : Campagne de vaccination : les élus locaux appellent à l'union sacrée pour accélérer

Visite d'un centre de vaccination pour Jean Castex, à Tarbes

Cette initiative inédite à l'échelle d'un département a pour le moins le sens du timing. Dans quelques heures, le Premier ministre, Jean Castex, et son ministre de la Santé, Olivier Véran, sont attendus dans la matinée du samedi 9 janvier, à Tarbes (Hautes-Pyrénées).

Ainsi, l'ancien maire de Prades (Pyrénées Orientales) se rendra au centre de vaccination mis en place par le centre hospitalier Bigorre, à Tarbes. Il s'entretiendra avec les professionnels chargés de la prise en charge, les préfets, le directeur général de l'agence régionale de santé ainsi que les élus locaux sur le déploiement de la stratégie vaccinale dans les territoires. Au cours de la visite, Jean Castex présentera notamment la stratégie vaccinale pour l'Occitanie, après avoir demandé aux agences régionales de santé d'identifier "au moins" six potentiels centres de vaccination par département.

Déblocage de plus de sept milliards d'euros pour l'Occitanie

Malgré les inquiétudes de l'opinion publique, principalement liées à la stratégie vaccinale française, cette séquence santé sera précédée par une séquence économique. Le locataire de Matignon est attendu en tout début de matinée, au sein de l'entreprise SCT, spécialisée dans la production de pièces en céramique de haute précision qui a bénéficié des fonds de France Relance (le plan de relance économique de 100 milliards d'euros, ndlr).

Lire aussi : Avec France Relance, Liebherr Aerospace rapatrie à Toulouse une production cruciale pour l'avion décarboné

Là-bas, il retrouvera notamment la présidente socialiste de la région Occitanie, Carole Delga. Afin de territorialiser le plan de relance et de permettre un déploiement rapide des projets, sa collectivité et l'État vont signer un accord régional de relance, le deuxième après celui signé avec la région PACA récemment.

Lire aussi : France Relance : les 15 projets en Occitanie co-financés par l'État à retenir

Cet accord déclinera les investissements conjoints portant sur la période jusqu'à la fin de l'année 2022, pour un montant total d'1,7 milliards d'euros. La visite du Premier ministre en Occitanie sera également l'occasion de signer avec le conseil régional la nouvelle génération de contrat de plan État-région (CPER), portant sur la période 2021-2027, qui représente un total de 5,7 milliards d'euros d'investissements sur la période.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/01/2021 à 23:57 :
Le premier ministre pourra parler des succes du traitement de la grippe aviare dans la filière du fois gras. Cela lui donnera du baume au coeur et evitera de raconter des con.... avec sa foireuse (sans jeu de mots) stratégie vaccinale pour la Covid 19. Les autres élus ne sont là que pour faire de la politique de bas niveau. Je me vaccine, tu te vaccines, il se vaccine .... des rigolos, PS et Ecolo du coin. Parlons d'un vrai plan économique comme dans les années 70 et non du sauvetage de quelques petites sociétés quand les gros licencient à coup de milliers de suppression d'emplois. Le Sud Ouest était resté socialiste... bon, encore 2 ou 3 ans et l'annomalie sera corrigée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :