Régionales : comment la socialiste Carole Delga s'apprête à se lancer en Occitanie

 |  | 972 mots
Lecture 5 min.
Carole Delga va lancer sa campagne électorale tout prochainement, pour tenter de faire réélire en Occitanie à l'occasion des élections régionales de juin.
Carole Delga va lancer sa campagne électorale tout prochainement, pour tenter de faire réélire en Occitanie à l'occasion des élections régionales de juin. (Crédits : Rémi Benoit)
Nomination d'un directeur de campagne, préparation d'une campagne électorale numérique et lancement d'une plateforme citoyenne pour élaborer son programme... Dans l'ombre, la présidente socialiste sortante de l'Occitanie prépare sa stratégie pour tenter de se faire réélire en juin face à un Rassemblement National, qui se présente comme son principal adversaire. Par ailleurs, Carole Delga ne désespère pas d'obtenir un accord avec Europe Écologie Les Verts en Occitanie avant le premier tour de ces élections régionales, et ce malgré l'intronisation d'Antoine Maurice comme tête de liste.

En quelques semaines, le discours a changé. D'un "je ne m'occupe pas de ces trucs-là" en fin d'année 2020, à un "il va falloir que je m'y mette" lundi 18 janvier, voilà la subtile pirouette de Carole Delga à propos des prochaines élections régionales. Cependant, même avant ses propos, il ne faisant guère de doute que la présidente sortante du conseil régional d'Occitanie serait candidate à sa succession. Et celle-ci espère être fixée sur son sort dès le mois de juin, comme le préconise le rapport Debré, du nom de son auteur et ancien président du Conseil constitutionnel.

Lire aussi : Régionales 2021 en Occitanie : la stratégie de LREM et ses alliés se dessine

"Nous avons clairement le temps d'adapter le scrutin et de nous donner les moyens d'organiser à la fois les élections régionales, mais aussi les élections départementales. La démocratie doit s'adapter et être plus forte que le virus", estime l'élue socialiste soutenue par le mouvement Occitanie en Commun.

À l'instar de Jean-Louis Debré, Carole Delga se dit favorable à l'instauration de la double procuration pour favoriser la mobilisation des électeurs, mais aussi à...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2021 à 9:07 :
J'ai beaucoup d'estime pour de nombreux engagements pris par Madame Delga. Je ne comprends pas en revanche son exploitation de la campagne de vaccination pour sa campagne électorale. J'attends personnellement de la part de mes élus des engagements originaux et non un suivisme de bon aloi. Comment un président de région pourrait acheter des doses de vaccin et quels seraient son engagement de responsabilité alors que des contrats d'indemnisation sont conclus entre l'europe et les laboratoires en cas de problématique vaccinale. Madame Delga entend elle se substituer à cette responsabilité ? Il faudrait alors qu'elle le soit, en tant que payeur commenditaire. A ce stade, peut être réfléchirait elle à deux fois avant de s'engager en notre nom sur une pratique vaccinale que nous sommes nombreux à ne pas apprécier. J'espère qu'elle nous défendra quand les ministres actuels qui nous maltraitent abusivement depuis un an tenteront de nous imposer de nous faire vacciner. Et ceci arriverait par si l'opinion publique était majoritairement pour les vaccins. Pouvez vous un jour prendre une position originale, en dehors des clivages politiques? Merci. Cdt.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :