Municipales : Jean-Luc Moudenc présente ses recrues "sociales"

 |   |  666  mots
Jean-Luc a présenté ses deux nouveaux colistiers mardi 12 novembre, à Toulouse, en vue des élections municipales de mars 2020.
Jean-Luc a présenté ses deux nouveaux colistiers mardi 12 novembre, à Toulouse, en vue des élections municipales de mars 2020. (Crédits : Pierrick Merlet)
Le maire sortant de Toulouse et candidat à sa propre succession aux municipales de mars 2020 a présenté, mardi 12 novembre, ses deux colistiers à la dimension sociale. Selon l'élu, cette volonté s'explique par le fait que ce volet a pris une importance bien plus forte au cour de son mandat et que davantage d'élus devront être mobilisés sur ce sujet. Des élus qui pourraient être renouvelés jusqu'à 30% en cas de victoire dans quatre mois.

Les Toulousains connaissent désormais cinq des noms qui composeront la liste "Aimer Toulouse" du maire sortant, Jean-Luc Moudenc, pour les élections municipales de mars 2020. Ainsi, après Nicolas Misiak, Isabelle Ferrer, Maroua Bouzaida Sylla, le candidat a présenté mardi 12 novembre Fella Allal et Gaëtan Cognard. Et pour les présenter, l'élu municipal a choisi le bistrot Le Moderne, situé dans le quartier des Arènes à Toulouse. Un choix non sans importance.

"Face à cet établissement, se tenait ce qui était appelé le squat des Arènes dans lequel vivaient 300 personnes dans des conditions inhumaines. Ils ont été évacués, relogés et accompagnés après un travail social collaboratif avec les associations et individualisés. Alors, si j'ai choisi ce lieu c'est que ces deux profils vont nous permettre d'accentuer l'engagement de la collectivité envers ceux qui vont mal à Toulouse. Au cours de ce mandat, la solidarité et le social ont pris une nouvelle dimension avec des besoins nouveaux qui ont émergé. Si les Toulousains nous font de nouveau confiance en mars prochain, il y aura sans doute une nouvelle architecture des délégations avec davantage d'élus mobilisés sur ces questions", présente Jean-Luc Moudenc.

Deux trentenaires

Pour ce qui est de Fella Allal, elle était jusqu'à présent présidente déléguée de l'antenne de Haute-Garonne de la Croix-Rouge, poste dont elle vient de se retirer afin de ne pas associer l'institution à son engagement politique. Avant cela, cette franco-algérienne de 37 ans a été diplômée de l'IEP de Toulouse et a obtenu un master en droit international humanitaire et droits de l'Homme à l'Université d'Aix-Marseille III. Depuis 2008, Fella Allal travaille au sein de la SA Patrimoine Languedocienne qui gère 12 000 logements sociaux dans la région et occupe le poste de directrice adjointe en charge des innovations.

"L'échelon municipal est un niveau où nous pouvons encore agir en mettant en place des projets concrets pour les Toulousains. Je me suis donc engagée pour faire davantage que ce que je fais déjà à mon niveau. Et si je me suis lancée aux côtés de Jean-Luc Moudenc c'est parce-qu'il est un rassembleur aussi bien sur le plan politique qu'auprès de la société civile", justifie celle qui est aussi membre du Ceser.

Quant à Gaëtan Cognard, il participe grandement à la prise en charge et à l'insertion des personnes migrantes et des publics fragiles via son poste de directeur régional de France Horizon Occitanie qu'il occupe depuis 2015.

"France Horizon est une association nationale de 10 000 salariés, dont 70 sont en Occitanie. Dans la région, nous avons trois centres d'accueil pour demandeur d'asile et un site pour de l'hébergement d'urgence. Mais mon engagement auprès de Jean-Luc Moudenc s'explique par le fait que je veux agir différemment pour la ville", commente le nouveau colistier âgé de 39 ans.

Un renouvellement des colistiers à 30% ?

Ces deux nouveaux membres de la liste feront partie du quota de 50% des colistiers de la liste issus de la société civile, comme les trois premiers présentés. Ce qui signifie que malgré un taux de renouvellement à 82% en 2014, un vent de nouveauté entourera Jean-Luc Moudenc qui, pour la première fois, a donné des indications sur le taux de renouvellement de sa future équipe.

"Je ne me suis pas fixé un objectif à atteindre sur le taux de renouvellement de ma liste. Mais nous avons le devoir de ne pas présenter aux Toulousains le même bulletin de vote. Ce taux s'établira entre 10 et 30 %. Je ne pense pas qu'il dépassera ces proportions", annonce Jean-Luc Moudenc.

Reste maintenant à savoir qui des élus sortants quittera le navire municipal. Le candidat rencontre et échange actuellement avec les élus de son groupe. Il compte ainsi présenter la totalité de sa liste (personnalités politiques et membres de la société civile) avant la fin de l'année.

Lire aussi : Municipales : LREM et Moudenc officialisent un "accord politique de fond"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :