Diaporama : retour sur la venue d'Emmanuel Macron à Toulouse

 |   |  271  mots
Pendant quelques heures, le chef de l'État était présent sur la base de Francazal.
Pendant quelques heures, le chef de l'État était présent sur la base de Francazal. (Crédits : Rémi Benoit)
Le président de la République, Emmanuel Macron, a passé toute son après-midi du jeudi 17 janvier sur la base militaire de Toulouse-Francazal. Avant de prononcer son discours de vœux aux forces armées, il est allé à la rencontre des hommes qui composent le 1er Régiment train parachutiste (RTP). Retour en images.

Comme annoncé en exclusivité par La Tribune, Emmanuel Macron s'est bien rendu à Toulouse, jeudi 17 janvier, pour y prononcer ses vœux aux forces armées. Le chef de l'État était donc attendu en début d'après-midi sur la base militaire de Francazal, installée sur la commune de Cugnaux, non loin de Toulouse.

Avant de prononcer son discours en fin d'après-midi, Emmanuel Macron est allé à la rencontre de ces hommes qui composent le 1er RTP et plus globalement la 11ème brigade parachutiste. Il a ainsi pu assister à un largage de parachutistes, avant de se diriger vers eux avec un mot pour chacun : "ça va ?" ; "le matériel répond à vos besoins ?" ; "quelle a été votre dernière opération ?" ; "comment se porte votre famille ?". Des phrases banales mais l'objectif pour le chef de l'État est de redorer son aspect d'autorité après des semaines de débordements violents en lien avec le mouvement des Gilets Jaunes. Une crise sociale qui se transforme en crise économique devant la difficultés des commerçants à remplir la caisse.

Lire aussi : Des centaines de commerces "à vendre" dans le centre-ville de Toulouse

Après plus de deux heures en compagnie de ces soldats, en parallèle d'une présentation de leurs équipements, Emmanuel Macron a prononcé ses vœux aux forces armées devant 1 600 personnes. Il quittera la base aux alentours de 19 heures, direction le Lot et Souillac pour le grand débat national. Cliquez ici pour découvrir le diaporama de cette visite.

Lire aussi : À Toulouse, Emmanuel Macron rappelle avec force sa volonté de créer une armée européenne

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :