Eau : deux communes de Toulouse Métropole lancent une votation citoyenne

 |   |  385  mots
Les habitants de L'Union et de Brax vont exprimer leur préférence quant au prochain mode de gestion de l'eau sur la Métropole.
Les habitants de L'Union et de Brax vont exprimer leur préférence quant au prochain mode de gestion de l'eau sur la Métropole. (Crédits : Reuters)
Alors que Toulouse Métropole doit décider d’ici la fin de l’année 2018 le futur mode de gestion de l’eau commun à ses 37 communes, deux d’entre-elles ont lancé une consultation citoyenne à ce sujet. Les maires de Brax et L’Union veulent ainsi donner la voix à leurs concitoyens sur une question "qui concerne tout le monde" et pas uniquement 134 conseillers métropolitains. Cette votation citoyenne se clôt samedi 10 novembre.

Au premier abord, l'initiative semble symbolique. Les maires de Brax, François Lépineux (DVG), et de l'Union, Marc Péré (DVG) ont lancé dans leur commune respective une votation citoyenne au sujet de la gestion de l'eau sur la Métropole lundi 5 novembre. Celle-ci doit s'achever samedi 10 novembre.

"Nous avons considéré que la question de l'eau concerne tout le monde. C'est ainsi l'occasion de traduire la démocratie participative en un acte concret. Mais nous regrettons que cette initiative ne se réalise pas à l'échelle de toutes les communes de Toulouse Métropole (37 communes, nldr)", explique Marc Péré qui avait lancé un appel le 5 octobre dernier à ses homologues pour mettre en place un tel scrutin.

Pour y participer, il suffit d'être inscrit sur les listes électorales de l'une des deux communes, ce qui fait potentiellement environ 1 500 votants à Brax et 10 000 à L'Union. Les participants, qui peuvent s'exprimer sur une plateforme en ligne, soit dans un isoloir installé dans les deux mairies, ont le choix entre deux bulletins : gestion de l'eau publique ou gestion de l'eau privée.

Dossier traité avant les prochaines municipales

Pourquoi un tel scrutin ? Actuellement, les élus de Toulouse Métropole comparent les deux modes de gestion de cette ressource, car pour la première fois c'est elle qui va décider du mode de gestion pour toutes ses communes. Seulement, son président et maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc (LR), n'a pas prévu de consultation citoyenne sur le sujet.

"Le futur mode de gestion de l'eau sur l'ensemble de la métropole aurait pu être l'un des sujets de débat des prochaines élections municipales de Toulouse en 2020 et les électeurs auraient pu choisir leur prochain maire en fonction de sa position sur le sujet. Mais la plupart des contrats de gestion actuels arrivent à échéance et ils ne seront pas prolongé d'un an pour qu'une telle situation se produise", constate le maire de L'Union.

Alors, pour déterminer le mode de gestion de l'eau sur la période 2020-2031, les 134 conseillers métropolitains seront invités à voter lors du conseil de Toulouse Métropole le 13 décembre prochain. Celui qui sera choisi entrera en vigueur au 1er janvier 2020 avec un tarif unique pour tous les habitants.

Lire aussi : Gestion de l'eau à Toulouse : verdict le 13 décembre

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :