E for IA lève un million d'euros pour rapprocher les résidents d'Ehpad et leur famille

Basée à Pamiers (Ariège), E for IA vient de lever un million d’euros pour accélérer la commercialisation de sa solution en faveur de la sécurité des seniors en Ehpad. L'entreprise, spécialisée dans l’édition de logiciels, conçoit habituellement des outils favorisant le maintien à domicile des personnes âgées. Elle devrait doubler ses effectifs et son chiffre d’affaires en 2021.

4 mn

Pour faciliter l'utilisation de ces offres, E for IA propose une tablette tactile avec tous ses servies, à destination du personnel soignant.
Pour faciliter l'utilisation de ces offres, E for IA propose une tablette tactile avec tous ses servies, à destination du personnel soignant. (Crédits : Rémi Benoît)

Il s'agit de la première levée de fonds pour cette startup ariégeoise spécialisée dans l'édition de logiciels et d'applications à destination des Ehpad, des revendeurs de matériel médical ou encore des pharmacies. Fondée en 2019 par Laurent Gaussin et Bruno Bensoussan, E for IA vient d'obtenir un million d'euros auprès des fonds Midi-Pyrénées Croissance et Inn'Vest PME Occitanie Ouest (Irdi Soridec Gestion).

Cette somme sera principalement destinée à renforcer l'effectif de la jeune pousse. Elle, qui compte à ce jour 15 employés, souhaite en recruter le double "d'ici six mois à un an". "Nous allons étoffer nos équipes commerciales et de développement informatique", détaille Laurent Gaussin, cofondateur d'E for IA.

Ce tour de table devrait également permettre à l'entreprise de commercialiser sa toute dernière solution, E for Link, en France, ainsi qu'à l'international, comme en Allemagne, Espagne, Belgique, Angleterre et aux Pays-Bas.

"Créer du lien"

Développée depuis près de deux ans, cette innovation permet de réaliser un rapport quotidien de la vie du résident en établissement spécialisé (Ehpad, résidence senior, foyer d'accueil, etc.) à sa famille. Ainsi, toutes les actions réalisées par le personnel sont tracées et transmises aux proches, "en seulement trois clics", via une tablette placée dans la chambre du pensionnaire.

"Par exemple, si un membre du personnel vient récupérer un plateau repas, il en informe la famille et note la notion d'humeur, de forme du résident. De plus, la tablette permet d'apporter des outils comme la visio simplifiée pour les personnes dépendantes. L'objectif est de créer du lien entre le résident, sa famille et l'établissement de soin", explique Laurent Gaussin.

Testée au sein de plusieurs établissements en France, E for Link devrait être vendue dès janvier 2021.

Spécialiste du maintien à domicile des personnes âgées

Installée à Pamiers, l'entreprise a mis au point d'autres solutions qu'elle commercialise déjà. Par exemple, le logiciel E for Mad, spécialement conçu pour le maintien à domicile des personnes âgées, permet de faire un audit du domicile du senior et de le sécuriser afin d'éviter les accidents et de lui permettre d'y rester le plus longtemps possible.

"E for Mad retarde au maximum l'entrée en Ehpad. Malheureusement, la durée de vie au sein des établissements se dégrade. Elle est de trois ans aujourd'hui contre cinq il y a trois années", affirme le président de la société pour démontrer l'utilité de sa solution technologique.

La dernière conception de la startup, Pharma Mad, a quant à elle vocation à améliorer la prise en charge du "maintien à domicile" des personnes en perte d'autonomie par le pharmacien depuis son comptoir.

Un business model par l'abonnement

Les différents logiciels et applications d'E for IA sont vendus partout dans l'Hexagone, en B2B, directement aux revendeurs de matériel médical, maisons de retraite et pharmacies qui peuvent à leur tour les commercialiser au prix qu'ils souhaitent. La jeune entreprise propose ses services via des abonnements mensuels avec une durée d'engagement de cinq ans, ce qui lui assure une certaine garantie de revenus. Pour avoir accès aux différents outils, les revendeurs de produits médicaux, doivent débourser près de 200 euros par mois et par solution. Le prix pour les établissements spécialisés est lui fixé à 25 euros par mois et par chambre. "Tous les logiciels sont livrés avec une tablette tactile. Les clients peuvent également avoir accès aux offres via leur interface habituelle", ajoute le dirigeant.

Aujourd'hui, la jeune pousse compte près de 200 clients professionnels en France et près de 70 modules pharmacie vendus.

"Il y a un accroissement organique des ventes qui est en train d'être réalisé. Le bouche-à-oreille commence à faire son effet. De plus, nous sommes sur des activités sur lesquelles il n'y a pour l'instant pas de concurrence", se réjouit le chef d'entreprise.

Freinée mais pas stoppée par la crise sanitaire

À terme, l'entreprise qui garde ses objectifs secrets, dévoile qu'elle souhaite conquérir près de 30 % du marché français des revendeurs de matériel médical qui compte aujourd'hui près de 2 300 professionnels.

"Nous n'avons pas vocation à devenir une multinationale, ce que nous voulons, c'est garder une certaine souplesse. Nous allons traiter tout le marché français à partir de notre siège social à Pamiers, sans antenne à Paris comme peuvent le faire certains. Lorsque E for Link, le seul module destiné à l'international sera sur le marché, nous pourrons envisager l'ouverture de bureaux commerciaux ailleurs".

En attentant l'extension de son offre à l'international, E for IA devrait réaliser un chiffre d'affaires d'1,2 million d'euros pour l'exercice en cours. Un résultat qui a été revu à la baisse à cause de la crise sanitaire qui a entraîné deux mois d'arrêt complet d'activité "qui ne pourront pas être rattrapés". En 2021, elle a pour ambition d'atteindre les 3 millions d'euros de chiffre d'affaires.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.