E-santé : BOTdesign lève un million d'euros pour intégrer l'appstore Ma Santé 2022

 |  | 686 mots
Lecture 4 min.
BOTdesign, spécialisée dans la e-santé, compte étendre sa présence dans les établissements de santé de toute la France.
BOTdesign, spécialisée dans la e-santé, compte étendre sa présence dans les établissements de santé de toute la France. (Crédits : BotDesign)
Malgré la crise, la startup toulousaine BOTdesign est parvenue à boucler une levée de fonds à hauteur d'un million d'euros. Spécialisée dans la e-santé, la jeune pousse développe une plateforme de pré-diagnostic qui permet de faire de la préparation et/ou du suivi d'hospitalisation, tout en favorisant la communication entre tous les soignants autour d'un même patient. Avec cette opération financière, l'entreprise espère remplir les conditions pour intégrer l'appstore du plan "Ma Santé 2022". Les précisions.

Malgré la vigilance des investisseurs en cette période d'incertitude économique, certaines jeunes pousses arrivent tout de même à boucler des levées de fonds. C'est notamment le cas de la startup toulousaine BOTdesign qui est parvenue à finaliser une opération à hauteur d'un million d'euros, auprès du fonds entrepreneur Occitanie Ouest géré par M Capital, de business angels toulousains, de la BPI, du Crédit Mutuel et de la Banque Populaire.

"Nous sommes satisfaits. Cette opération nous permet de nous développer dans de meilleures conditions", réagit Olivier Thuillart, le cofondateur de BOTdesign aux côtés de Jean-Louis Fraysse.

Spécialisée dans la e-santé, cette jeune entreprise fondée en 2017 développe une plateforme, nommée Max, accessible sur plusieurs supports. Celle-ci se présente comme un outil à la préparation et/ou au suivi d'une hospitalisation afin que tous les personnels de santé qui interviennent autour d'un même patient parlent entre eux, mais aussi pour répondre aux diverses interrogations d'un malade grâce à un chatbot intégré.

"Par exemple, nous préparons à distance la consultation à l'anesthésie. Trois semaines avant, le patient va recevoir un lien vers un chatbot pour répondre à diverses questions et ces résultats vont être transmis à l'anesthésiste. Autre cas d'application sur le suivi : notre technologie va poser des questions à une fréquence régulière à un patient de retour chez lui après une chimiothérapie afin d'évaluer la présence ou non d'effets secondaires, avant d'éventuellement alerter l'équipe soignante. Au total, nous nous adressons à une dizaine de spécificités médicales", décrit le dirigeant toulousain.

Un doublement des effectifs en 2021

L'innovation de BOTdesign, qui repose sur du pré-diagnostic médical, a déjà séduit près de 5 000 utilisateurs, dont deux tiers sont des patients. Un chiffre atteint grâce à des partenariats avec huit établissements en France dont les CHU de Toulouse, Albi, Bordeaux ou encore Lille, pour ne citer qu'eux.

Lire aussi : Covid-19 : BOTdesign rompt l'isolement des patients au CHU de Toulouse

"Notre objectif pour l'année 2021, avec cette levée de fonds d'un million d'euros, est tout d'abord de renforcer notre position en France en nous étendant de manière bien plus importante dans des établissements hors de la région Occitanie. Ainsi, l'opération va nous permettre la mise en place d'une force commerciale, inexistante jusqu'à présent, avec le recrutement de deux à quatre personnes prochainement", annonce Olivier Thuillart.

Déjà forte d'une équipe d'une dizaine de collaborateurs, la jeune entreprise mise sur cette opération financière pour doubler son chiffre d'affaires et ses effectifs dès 2021. BOTdesign compte donc aussi recruter des profils techniques, dédiés à la R&D, afin de "renforcer la robustesse de la plateforme et la monter en compétences également", précise l'entrepreneur.

Intégrer le plan Ma Santé 2022

Au-delà du développement de l'entreprise, l'objectif phare de cette levée de fonds porte le nom de "Ma Santé 2022". Pour mémoire, ce plan (porté à 2,5 milliards d'euros depuis le Ségur de la Santé), piloté par le directeur de la clinique Pasteur à Toulouse Dominique Pon, doit permettre d'accélérer la transformation numérique des hôpitaux et du système de santé en France d'ici deux ans. Une aubaine pour BOTdesign.

Lire aussi : À Toulouse, Dominique Pon présente le futur de la santé numérique en France

"L'opération va nous permettre de financer la conformité réglementaire du plan Ma Santé 2022 prévue pour les dispositifs médicaux, afin d'obtenir la certification nécessaire délivrée par des organismes agréés. Nous espérons obtenir ce statut d'ici le mois de mai 2021 (en l'occurrence il s'agit de la certification 2A, ndlr).

Forte de cette certification, l'entreprise toulousaine BOTdesign espère intégrer l'appstore (catalogue d'applications) qui sera une composante importante de l'espace numérique de santé prévu pour chaque Français dès 2022. Les premiers appels à projets pour intégrer ce fameux catalogue d'applications, et ainsi s'adresser potentiellement à près de 70 millions de personnes, seront lancés en novembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :