Stéphane Aubay, élu président de la FPI à Toulouse

 |   |  725  mots
Stéphane Aubay est le nouveau président de la FPI à Toulouse.
Stéphane Aubay est le nouveau président de la FPI à Toulouse. (Crédits : FPI // Rémi Benoit)
Le président de GreenCity immobilier, Stéphane Aubay, a été élu pour trois ans à la présidence de la Fédération des promoteurs immobiliers d'Occitanie Toulouse Métropole. Seul candidat en lice, il succède à Patrick Saint-Agne qui occupait le poste depuis 2012. Le dirigeant compte notamment renforcer la collaboration avec l'école d'architecture Ensat.

Stéphane Aubay a été élu ce jeudi 22 novembre à la présidence de la Fédération des promoteurs immobiliers d'Occitanie Toulouse Métropole (FPI), succédant à Patrick Saint-Agne. Son seul adversaire déclaré, Jean-Baptiste Chiappe, s'était retiré de la course à la fin du mois de septembre, n'étant plus à la direction d'un promoteur immobilier.

Stéphane Aubay sera entouré de quatre vice-présidents. Jean Pene, comme trésorier, Pierre Aoun en charge du logement, Christian Noailhac, en charge des relations avec les associations professionnelles, et Laëtitia Vidal, en charge de la communication et de l'événementiel. Cette dernière est la seule membre de l'ancienne équipe à être reconduite.

Avec son équipe, Stéphane Aubay, devra notamment organiser un rapprochement avec l'équivalent montpelliérain de la FPI afin de coller à la carte des régions en vigueur depuis 2016.

"La FPI nationale aimerait des entités régionales avec des éléments en commun. Nous allons réfléchir à une union des fédérations, ce qui ne veut pas dire que les délégations régionales ne seront pas autonomes. Les seules interactions communes que nous pourrons avoir seront avec le Conseil régional et la Dreal, qui souhaitent avoir un interlocuteur unique", d'après le nouveau président.

Le promoteur veut également relancer la collaboration avec l'École nationale supérieure d'architecture de Toulouse (Ensat). Le 6 juin, les étudiants de dernière année feront une restitution de travaux à destination des élus et du grand public, mais aussi des professionnels "pour qu'ils puissent voir ce qu'il se passe dans les écoles d'architecture", selon le nouveau président de la FPI Occitanie Toulouse Métropole.

Enfin, Stéphane Aubay a annoncé qu'il ne souhaite pas être président de l'association l'ObserveR (l'observatoire de l'immobilier toulousain), marquant ainsi sa différence avec son prédécesseur. "Nous pouvons parler de chiffres sans être président de l'ObserveR", selon lui.

"J'imaginais que j'allais construire des ponts"

Ingénieur de formation, Stéphane Aubay s'est formé à l'Insa Toulouse. C'est, comme il le raconte, par hasard, qu'il s'est lancé dans la promotion immobilière.

"J'imaginais que j'allais construire des ponts et des ouvrages d'art. Mais en 1993, pendant la crise du bâtiment, personne n'embauchait lorsque je suis tombé sur l'annonce d'un promoteur 'recherche jeune ingénieur, de zéro à deux ans d'expériences'. C'est le genre d'annonces qui n'existait pas à l'époque", se souvient Stéphane Aubay.

C'est ainsi qu'il est recruté par Monné-Decroix comme ingénieur travaux. Il gravit les échelons et devient directeur de programmes, directeur national en charge de la création d'agences, puis directeur général en 2004. Il occupe ce poste jusqu'en 2011 lorsqu'il quitte l'entreprise pour créer la sienne, GreenCity immobilier. "J'avais 41 ans, c'était le moment ou jamais de se lancer", raconte le dirigeant.

Avec pour associés les deux filles de Robert Monné, Caroline et Sophie Monné, l'entreprise compte désormais 85 collaborateurs (60 à Toulouse et 25 à Paris) et devrait réaliser 300 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018.

15% d'adhérents en plus depuis 2012

Avec un mandat de trois ans, Stéphane Aubay succède à Patrick Saint-Agne qui dirigeait la fédération depuis 2012. Avec deux mandats à son actif, ce dernier ne pouvait pas se représenter, d'après les statuts de la FPI. Après l'élection de son successeur, il a fait un bref bilan de ses six ans de mandature.

"Nous avons essayé de mettre en place le salon du logement neuf. Ce n'était pas évident au début, l'initiative n'a pas reçu un accueil favorable de tous les confrères. Malgré le désistement de certains nationaux, nous avons augmenté de 15% le nombre d'adhérents (37 adhérents aujourd'hui, ndlr). Au niveau de la trésorerie, nous avons réussi à mettre la FPI à un niveau plus confortable. C'est satisfaisant de savoir qu'une nouvelle équipe prend la suite. Stéphane a constitué son bureau et je suis sûr que les intérêts de la profession sont bien représentés", a déclaré Patrick Saint-Agne.

Par ailleurs, Patrick Saint-Agne se retire alors que les ventes du marché de l'immobilier sont en recul de 13% sur les 12 derniers mois dans l'aire urbaine toulousaine. "C'est normal, 2016 et 2017 étaient des années exceptionnelles. C'était un rattrapage de l'activité de trois ou quatre années", selon lui.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :