Immobilier : la densité au détriment du bien-être ? (6/7)

 |   |  609  mots
La Ville rose est célèbre pour ses ruelles aux façades de brique, mais se distingue aussi par son modèle pavillonnaire.
La Ville rose est célèbre pour ses ruelles aux façades de brique, mais se distingue aussi par son modèle pavillonnaire. (Crédits : Rémi Benoit)
Face à la pression démographique et aux problèmes de circulation, Toulouse mise sur la "densité modérée". Cette stratégie doit atténuer l’étalement urbain. Au risque de faire disparaître l’ambiance villageoise ?

"À Toulouse, on a l'impression de vivre dans une ville de province, hors du temps", lâche Patrick Saint-Agne, président de la Fédération des promoteurs immobiliers d'Occitanie. En effet, la Ville...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :