En images : le MEETT, finalisé à 85%, sera hors norme

 |   |  736  mots
La nouvelle enseigne du futur parc des expositions de Toulouse vient d'être dévoilée par les élus locaux.
La nouvelle enseigne du futur parc des expositions de Toulouse vient d'être dévoilée par les élus locaux. (Crédits : Rémi Benoit)
Afin de remplacer le Parc des expositions actuel, trop petit et ancien, les collectivités ont financé un chantier de plus de 300 millions d'euros HT pour donner une nouvelle dimension à Toulouse sur l'événementiel et donc son attractivité. En plus d'une dimension écologique importante, ce chantier important a bénéficié aux entreprises locales. Reportage et découverte en images de cet équipement qui sera livré en juin 2020.

Il est le plus grand chantier mené actuellement par des collectivités. Le futur parc des expositions de Toulouse, dans un premier temps surnommé PEX puis maintenant MEETT, va permettre à la ville de passer du 7ème rang au niveau national (hors Paris) dans la capacité d'accueil d'événements à la 3ème place.

"Des événements et des grands congrès qui ne venaient plus à Toulouse depuis des années vont enfin revenir. Les experts estiment les retombées économiques à 200 millions d'euros par an. Surtout, cet équipement sera complémentaire au centre de congrès Pierre Baudis, dans le centre-ville qui peut accueillir entre 800 et 1 000 personnes", explique Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole.

MEETT

Le MEETT accueillera son premier événement en juin prochain (Crédits : Rémi Benoit).

MEETT

Accès par lequel entreront les véhicules dans le parking silo (Crédits : Rémi Benoit).

L'édifice qui sort de terre actuellement au nord de Toulouse, à cheval sur les communes d'Aussonne et de Beauzelle, pourra accueillir entre 1 000 et 10 000 personnes selon sa configuration, qui est modulable, l'un des avantages de ce nouvel équipement.

Un chantier qui booste l'activité de l'économie régionale

MEETT

Le MEETT bénéficiera d'une surface d'exposition en extérieur (Crédits : Rémi Benoit).

Le nouveau Meet, achevé à 85% actuellement et qui doit entrer en service en juin 2020 pour la 1ère édition du Global Space, est découpé en plusieurs parties. Il est tout d'abord composé d'un grand hall d'expositions divisible et modulable de 40 000 m2, d'un centre de Conventions et Congrès lui aussi modulable de 15 000 m2 et d'une vaste aire d'exposition extérieure. En plus d'être relié à la ligne de tram T1 qui lui permet d'être à 15 minutes de transports en commun de l'aéroport, l'édifice sera composé d'un parking silo de quatre étages d'une capacité de 3 000 places et de parkings extérieurs de 1 500 places. Mais tout cela a un coût.

MEETT

Le grand hall d'exposition sera divisible... (Crédits : Rémi Benoit)

MEETT

... Et modulable (Crédits : Rémi Benoit).

"Ce chantier hors norme représente un investissement de 311 millions d'euros hors taxe. Ainsi, Toulouse Métropole en apporte 64% (199M€), la Région Occitanie 14,5% (45M€) tout comme le Département de Haute-Garonne, et Tisséo 7%, soit 22 millions d'euros", tient à rappeler Jean-Luc Moudenc.

Face à ces proportions, les porteurs du projet ont désiré que ce vaste projet profite aux entreprises locales et régionales. Ainsi, ce chantier qui a mobilisé jusqu'à 500 personnes en même temps, a été découpé en 50 lots pour que les TPE et PME puissent concourir aux différents appels d'offres. Résultat, 68 entreprises différentes ont été choisies et 85% d'entre elles sont régionales. De plus, plus de 100 000 heures d'insertion sociale ont été effectuées.

Une organisation compacte

Malgré le fait que le chantier s'étale sur une surface totale de 100 hectares, dont seulement 25 sont occupés par les bâtiments, la dimension environnementale dans ce projet n'a pas été négligée.

"Jusqu'à présent, nous avons peu mis en avant cet aspect, qui pourtant a été intégré dès le début de nos réflexions autour de ce projet. Nous avons choisi délibérément une organisation de l'espace compacte pour limiter l'emprise au sol et imperméabiliser le moins possible. Surtout, en compensation, nous avons sanctuarisé 170 hectares autour du site pour préserver la biodiversité", ajoute celui qui est aussi président de France Urbaine.

MEETT

C'est par cet accès que la ligne de tram sera accessible pour les visiteurs (Crédits : Rémi Benoit).

Dans le périmètre du MEETT, environ 10 hectares d'espaces paysagés seront plantés. Il faut y ajouter le raccordement au réseau de chaleur métropolitain pour les besoins en chauffage de l'équipement, la création d'une centrale de géothermie et il vient d'être inauguré un parc de 3 ha d'ombrières photovoltaïques qui produira chaque année 6 500 MWh. Cette installation de 6M€ supplémentaires, financée par Engie Green, l'AREC (l'agence régionale Énergie Climat) et Midi Energy produira ainsi le besoin énergétique de 3 600 foyers. Ces nombreux équipements permettront au MEETT d'avoir les labels HQE et LEED NC. Ce sera le premier bâtiment public français à obtenir cette dernière certification.

MEETT

Le parc photovoltaïque a été cofinancé par la Région Occitanie, Engie et Midi Energy (Crédits : Rémi Benoit).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/11/2019 à 18:15 :
Un entrepôt logistique tout en longueur sans saveur, encore un rendez vous raté pour l'architecture Toulousaine après le bouse immonde du B612 et avant la honte architecturale du futur UGC montaudran le MEET fait partie des verrues qui vont avec certains bâtiments des annnes 60 feront rentrer Toulouse (et les exemple dans la ville rose foisonne) dans une sorte de palmarès sur ce qu'il ne fut pas faire en matière architecturale.
Heureusement que la tour d'occitanie va relever au propre comme au figuré le niveau.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :