Tour Occitanie : un gratte-ciel qui fait des vagues (2/7)

 |   |  996  mots
Au printemps, on estimait que la tour verrait le jour en 2022, à condition que les travaux commencent à l’été 2019.
Au printemps, on estimait que la tour verrait le jour en 2022, à condition que les travaux commencent à l’été 2019. (Crédits : Compagnie de Phalsbourg)
Une tour de 150 mètres de haut va pousser dans le quartier de la gare toulousaine. La tour Occitanie doit être le point de départ d’un nouveau quartier d’affaires en plein centre-ville. Mais certains riverains s’interrogent : quid de la mixité sociale ?

Un gratte-ciel au milieu des immeubles de briques roses. C'est l'idée portée par la Compagnie de Phalsbourg, qui a remporté en mars 2017 le concours lancé par Toulouse Métropole et SNCF immobilier pour la réhabilitation de l'ancien bâtiment du tri postal dans le quartier de la gare.

"La tour Occitanie s'élèvera sur 150 mètres de haut avec 38 étages. Elle comprendra 126 logements haut de gamme, 14 plateaux de bureaux de 13 000 m2, un hôtel Hilton 4 étoiles de 116 chambres et deux restaurants", détaille Philippe Journo, PDG de la Compagnie de Phalsbourg qui investit 130 millions d'euros dans le projet.

Pour celui-ci, le promoteur s'est entouré de l'architecte toulousain Francis Cardete et de l'américain Daniel Liebsking, à qui l'on doit le nouveau site du World Trade Center à New-York. Il a également fait appel au paysagiste Nicolas Gilsoul, chargé d'implanter 420 arbustes le long de cette tour végétalisée.

Des bureaux de grande taille pour les entreprises

Pour Jean-Luc Moudenc, le président de Toulouse Métropole, "la tour Occitanie est symbolique d'une ambition nouvelle de Toulouse en matière architecturale". Autrement dit, porter le message qu'on ne construit pas que de la...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2019 à 7:57 :
Cette Tour, si elle est construite, risque d être à la charge des contribuables dans quelques années. C est un projet demesure dans un espace encaissé et très resserré au pied des quais de la gare, près d un pont à 4 voies de circulation et d une route à 2 voies le long du canal! Elle écrasera la gare actuelle, patrimoine du XIXe et la médiathèque du XXe.
Le TGV en 3 h pour Paris sera peut être là en 2035! Pour l instant c est au mieux 4 h. A comparer avec les 1h de l avion mais c est à Blagnac! Les plantations seraient à changer dans 10 ans (le promoteur les garantirait10 ans!). Cette Tour sera energivore alors qu il faut diminuer les consommations d énergie.
A priori tout sera loué et non vendu pour rester propriété de la Compagnie de Phalsbourg....
a écrit le 08/10/2018 à 13:58 :
Hidalgo et ses délires fait des émules, semble t il. Tout comme le réflexe canin pour marquer son territoire, on "veut laisser sa trace". Les tours, désastre écologique, au moins "ça se voit"; et on pourra dire que le/les signataire/s du PdC a/ont apporté leur pierre à l'édifice"... A une époque où la question primordiale à Paris, c'est de s'interroger comment faire disparaître la tour MontParnasse. Rien de changé sous le soleil...
Réponse de le 09/10/2018 à 21:57 :
IL n'y a pas d'interrogation sur comment faire disparaître la Tour Montparnasse puisqu'elle fait l'objet d'une rénovation modernisation : Le projet de rénovation de la tour Montparnasse prévoit de profonds changements au niveau de son apparence. Sont prévus :
•Le remplacement de la façade actuelle (en verre fumé), par du verre clair et transparent ;
•Une serre agricole de 18 m de hauteur ;
•Des esplanades couvertes d’espaces verts sur les 13 premiers étages.
a écrit le 08/10/2018 à 10:12 :
Le projet de tour est intégré à la ZAC teso qui comprendra 35% de logements sociaux. Je ne comprends pas l'argument des opposants du projet à ce sujet.
Je m'interroge sur le bien fondé de leur argument quand en même temps ces associations ne s'émeuvent pas de projets en cours dans le quartier roquelaine (donc le même quartier que les opposants) avec rénovations d'immeubles proposant uniquement des logements à plus de 6000€/m2.
Je pense que l'argument social est leur prétexte contre la tour alors qu'à côté le manque de mixité sociale dans leurs rues ne les émeut pas comme par hasard!!!! CQFD!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :