Économie : le Crédit Agricole se veut optimiste face à "une atmosphère générale bien trop sombre"

 |  | 824 mots
Lecture 4 min.
50 à 60% des entreprises n'aurait pas touché à leur PGE durant la crise sanitaire.
50 à 60% des entreprises n'aurait pas touché à leur PGE durant la crise sanitaire. (Crédits : REGIS DUVIGNAU)
Alors que de nombreux secteurs d’activité semblent touchés par la crise engendrée par la situation sanitaire, le Crédit Agricole Toulouse 31 considère que le tableau n’est pas aussi noir qu’il n’y paraît. Une reprise économique généralisée est d’ailleurs attendue pour 2021. En attendant, la banque expose les chiffres des différentes aides mises en place afin de soutenir particuliers et entreprises.

"L'atmosphère générale est bien trop sombre. Nous vivons une crise dont la cause est exogène aux entreprises. Quand elle va disparaître, l'économie va aller mieux et repartir de l'avant rapidement. Nous allons voir le bout du tunnel en 2021. Je ne crois pas en une vision catastrophique de l'avenir", explique Nicolas Langevin, directeur général du Crédit Agricole Toulouse 31.

Depuis le début de l'année 2020 et avec les deux confinements provoqués par l'épidémie de Covid-19, de nombreux secteurs se sentent en danger. En cause, les fermetures administratives qui ont engendré des manques à gagner importants pour les restaurants, les petits commerces, les salles de sport ou les acteurs du monde de la culture, entre autres.

Lire aussi : Vêtus de noir, commerçants et entrepreneurs simulent leur mort à Toulouse. Reportage

"La situation n'est pas aussi noire qu'on peut le penser, relativise Nicolas Langevin. Seuls les secteurs les plus touchés voient des entreprises en...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :