Global Space veut devenir "le plus grand salon du spatial en Europe"

 |   |  561  mots
Le Meett est le nom du futur parc des expositions en construction dans l'agglomération toulousaine.
Le Meett est le nom du futur parc des expositions en construction dans l'agglomération toulousaine. (Crédits : Rémi Benoit)
Avec l'arrivée du nouveau parc des expositions, le Toulouse Space Show voit plus grand et devient Global Space. L'événement chapeauté par GL Events se tiendra du 17 au 19 juin 2020 avec l'ambition d'attirer bien au-delà de la filière spatiale.

L'annonce a été faite lors du salon du Bourget. Le Meett, le nouveau parc des expositions de l'agglomération toulousaine actuellement en construction, accueillera du 17 au 19 juin 2020 l'événement Global Space. Il s'agit d'une version repensée du Toulouse Space Show qui réunit tous les deux ans (en alternance avec le salon du Bourget) plusieurs milliers de professionnels de la filière spatiale. L'événement avait lieu jusqu'ici dans le Centre des Congrès Pierre Baudis, lieu qui a l'avantage d'être situé dans le centre-ville de Toulouse mais l'inconvénient d'être vétuste.

"Ce nouveau parc des expositions est l'occasion d'accueillir plus de gens, plus de démonstrations, plus d'applications, plus d'entreprises. Le Cnes ne finance pas cet événement mais va mettre à disposition son réseau pour attirer des invités", souligne Gilles Rabin, directeur de l'innovation, des applications et de la science du Cnes.

Des dizaines de salles de conférences

L'événement Global Space est financé et monté par GL events, mastodonte de l'organisation de salons, qui compte exploiter toutes les potentialités du nouveau parc des expositions.

"Le grand hall, qui fait 40 000 m2, pourra accueillir plusieurs centaines d'exposants (des institutionnels mais aussi des acteurs privés). Il y aura aussi 15 000 m2 répartis sur deux étages pour organiser des dizaines de conférences. Cet espace comprend une salle plénière de 3 500 places au rez-de-chaussée et douze salles plus petites à l'étage. Un lieu d'exposition supplémentaire de 3000 m2 hébergera le Global Security Forum, un salon dans le salon dédiée à la filière de la défense", détaille Paulo Monteiro, directeur de l'événement au sein de GL Events.

Le responsable ajoute que l'événement se tiendra sous le haut patronage d'Emmanuel Macron, avec le soutien du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, du ministère des Armées. Les acteurs locaux (Région Occtanie, Toulouse Métropole et CCI) ont également signé une lettre d'intention pour soutenir le projet lors du salon du Bourget.

Faire le lien entre le spatial et ses applications au quotidien

"Global Space va s'organiser autour de quatre piliers : l'exploration spatiale avec les programmes de R&D vers la Lune ou Mars, l'accès à l'espace qui regroupe la filière traditionnelle des satellites, le domaine applicatif pour montrer les usages du spatial en terme de mobilité ou d'agriculture et enfin le secteur de la défense.

L'idée n'est pas de faire un énième salon de la filière spatiale comme il en existe des dizaines mais de faire le lien entre le spatial et ses applications au quotidien. Tout le monde connaît la technologie américaine du GPS mais peu de gens savent qu'il existe la solution européenne, Galileo. Nous voulons aussi élargir les débats en accueillant des entreprises comme Google, Amazon, Renault, la SNCF, Tencent, etc", poursuit Paulo Monteiro.

Les organisateurs veulent aussi faire participer le grand public à l'événement à l'occasion d'une demi-journée dédiée. D'autres manifestations pour le plus grand nombre seront organisées dans la semaine du Global Space à Toulouse et dans les communes de la métropole. "L'ambition est de créer le plus grand salon du spatial en Europe dans la capitale européenne du spatial", conclut Gilles Rabin du Cnes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :