La crise pousse le groupe coopératif agricole Arterris à accélérer sa transition verte

Malgré la crise sanitaire, la coopérative occitane Arterris franchit à nouveau le milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2021. Le groupe veut accélérer sa transition vers le végétal et a relancé des investissements notamment dans les semences biologiques.
La coopérative agricole Arterris investit massivement en Occitanie.
La coopérative agricole Arterris investit massivement en Occitanie. (Crédits : Rémi Benoit)

"Après deux années compliquées avec la crise sanitaire, Arterris a dû accélérer sa transition avec en filigrane un engagement fort vers un modèle durable et équitable", fait remarquer Jean-François Naudi, président de la coopérative Arterris.

Le groupe coopératif agricole Arterris compte 25.000 adhérents en Occitanie. Malgré le contexte sanitaire, l'entreprise a vu son chiffre d'affaires à nouveau dépasser le milliard d'euros en 2021. Le groupe coopératif est toujours le premier producteur français en blé dur, tournesol, sorgho et riz. Les activités agricoles représentent d'ailleurs la majeure partie de ses revenus (576 millions d'euros). Deuxième poids lourd de son activité, l'agroalimentaire pèse 367 millions d'euros (contre 331 millions d'euros l'année passée) et enfin la distribution rapporte 60 millions d'euros avec 36 magasins Gamm Vert, un magasin Frais d'Ici, 11 magasins dits de proximité Larroque et Les Fermiers Occitans. Arterris a également lancé son propre site de e-commerce "marcheoccitan.fr" et deux boutiques réunissant des producteurs locaux sous l'enseigne Marché Occitan ont été implantées à Balma et à Toulouse.

Accélérer sur le végétal

La crise économique est loin d'avoir freiné les ambitions d'Arterris, bien au contraire. Jean-François Naudi affirme que "les investissements structurants de la coopérative ont nettement augmenté, passant de 8.8 millions d'euros en 2019-2020 à 17 millions d'euros en 2021". La coopérative poursuit notamment sa transition vers le végétal. Le groupe a lancé la filiale Vegedry en partenariat avec l'entreprise Ciacam spécialisée dans les farines de légumes secs.

"Nous répondons à une demande qui ne cesse d'accroître, celle du végétal. La filiale Vegedry a été lancée il y a deux ans pour fabriquer des protéines végétales et ces farines de légumes secs. Nous pouvons produire de 1.000 à 1.300 tonnes destinées notamment aux boulangers-pâtissiers", commente Jean-François Naudi, président d'Arterris.

Concernant les légumes, Arterris a été amené à un plan de développement conséquent pour les années à venir suite à l'explosion des ventes d'asperges vertes. La coopérative a également diversifié son portefeuille pour répondre aux attentes du territoire en intégrant les pommes de terre, grâce à Massaferro, société qui a rejoint le groupe en octobre dernier. Le but : relocaliser la production de patates dans la région.

Lire aussi 3 mnComment Arterris poursuit sa diversification dans le légume

Production de semences

Parmi les investissements majeurs lancés par la coopérative, Arterris va mettre près de deux millions d'euros pour moderniser l'abattoir de Labruguière dans le Tarn. La volonté est de développer la filière poulets dans la région avec une cible de production de 800.000 volailles (Label rouge) d'ici à cinq ans. Le site industriel vise une augmentation de +50% de son activité avec à la clé 16 recrutements.

Par ailleurs, Arterris a acquis la totalité des parts des Moulins Pyrénéens dont les farines sont exclusivement produites à partir du blé des agriculteurs de la coopérative.

"Avec cette acquisition, l'objectif est de consolider le déploiement du réseau des boulangeries artisanales dans la région. L'atout majeur : être un moulin de proximité approvisionné en filière locale", ajoute Christian Reclus, directeur général d'Arterris.

Autre projet phare de la coopérative, le développement d'un outil industriel référence dans le secteur des semences. Nommé Opus, ce projet connaît deux phases d'investissement. La première avec onze millions d'euros alloués à la reconfiguration de l'usine de Castelnaudary puis 3,3 millions d'euros seront dédiés aux semences biologiques.

Pour pouvoir accompagner ces nouveaux projets, Arterris est en phase active de recrutements et propose plus de 200 postes permanents et 600 emplois saisonniers pour l'activité estivale. Le groupe coopératif Arterris compte 2.200 employés et se positionne en acteur majeur de l'emploi local et sur la formation. En 2021, ce sont 300 personnes qui ont été embauchées en CDI.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.